fusillade sur le pont de Choisy et tirs de grenades à Valenton

fusillade sur le pont de Choisy et tirs de grenades à Valenton
fusillade sur le pont de Choisy et tirs de grenades à Valenton

Un policier qui ouvre le feu contre un véhicule sur le pont de Choisy-le-Roi. La scène a été vécue en direct ce dimanche par de nombreux passants et habitants de ce quartier très fréquenté, situé à deux pas de la gare RER.

C’était la fin d’une course-poursuite entamée un peu plus tôt entre les policiers et une voiture. Les faits ont débuté vers 13h15 à Villejuif, où le conducteur d’une Renault Clio a refusé de se soumettre aux contrôles de police. La course-poursuite a duré plusieurs kilomètres, traversant Villejuif et Alfortville. Le fugitif a été ralenti par la circulation puis a crevé ses deux pneus avant grâce au « stop stick » lancé par les policiers.

Arrivé à Choisy, à l’entrée du pont qui enjambe la Seine en direction de Créteil, il s’est retrouvé bloqué par les forces de l’ordre, arrivées en grand nombre. « Il s’est ensuite précipité vers une policière qui était descendue de son véhicule », indique le parquet de Créteil. Un de ses collègues a tiré une fois avec son arme de service, sans faire de blessés. » La balle a touché l’aile arrière droite de la Renault Clio. Le conducteur a ensuite pris la fuite, avant d’être rattrapé par les autorités. Le passager a également été arrêté. Tous deux ont été placés en garde à vue. La police judiciaire du Val-de-Marne a été saisie de l’enquête.

La veille, à Valenton, un autre contrôle de police s’était soldé par un refus d’obtempérer. Les événements ont débuté vers 15 heures rue Paul-Cézanne, une petite rue qui longe un quartier populaire du centre-ville. La police veut contrôler une Renault Clio mais le conducteur prend la fuite. Il finit par arrêter sa voiture dans l’avenue voisine, rue du Colonel-Fabien, et s’enfuit en courant, puis en pédalant grâce à un vélo fourni par un ami.

La police a réussi à arrêter l’ami, sans parvenir à rattraper le fugitif. Visiblement, l’intervention n’a pas plu aux gens du quartier. Une dizaine de personnes ont commencé à se montrer véhémentes et menaçantes à l’égard des fonctionnaires. Ces derniers ont dû tirer deux grenades de désencerclement pour quitter les lieux sans incident, arrêtant au passage l’un des assaillants.

Le commissariat de Villeneuve-Saint-Georges est chargé de l’enquête pour tenter de retrouver le conducteur de la voiture qui a pris la fuite. Entre-temps, son véhicule a été mis en fourrière.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Deux accidents mortels, retour de la pluie, fermeture de l’A14… L’actualité du week-end en Île-de-France
NEXT Maison ravagée, homme brûlé, vieilles voitures… Les 5 choses à retenir du week-end dans la Manche