grands gagnants en cas de réduction des primes

grands gagnants en cas de réduction des primes
Descriptive text here

Ce sont deux des cantons les plus riches de Suisse, Genève et Bâle-Ville, qui bénéficieraient le plus de l’initiative de plafonnement des primes maladie à 10% du revenu des ménages, soumise à la votation populaire le 9 juin.

Selon la «SonntagsZeitung», ces cantons recevraient en effet davantage de subventions de la Confédération, car l’initiative oblige Berne à financer les deux tiers des réductions des primes maladie. Selon les estimations, la manne fédérale supplémentaire s’élèverait à au moins 3,7 milliards de francs par an.

Bâle-Ville peut s’attendre à une augmentation de 1’000 francs par habitant, tandis que Genève recevrait 880 francs par habitant. Viennent ensuite les cantons de Neuchâtel, du Tessin, du Jura et de Vaud. A l’autre bout du classement, Appenzell Rhodes-Intérieures, Zoug et Nidwald sont les grands perdants. Il ne serait donc pas surprenant que les habitants de ces cantons ruraux se demandent pourquoi ils devraient accepter l’initiative socialiste, prévient le journal dominical alémanique.

L’Appenzell Rhodes-Intérieures, en particulier, est connue pour ses faibles coûts liés à la santé, car ses citoyens ne consultent souvent un médecin qu’en dernier recours. De plus, la commune ne dispose pas d’hôpital. «Il est impossible pour la population des cantons économes de Suisse orientale et centrale de subventionner de manière croisée les cantons urbains qui dépensent beaucoup», déclare Thomas Aeschi, chef du groupe parlementaire UDC.

A Bâle, en effet, les dépenses sont très élevées. La densité de médecins est également la plus élevée de Suisse. En matière de réductions de primes, Bâle-Ville, Genève et Vaud font partie des cantons les plus généreux. Les partisans de l’initiative affirment le contraire. Sarah Wyss, conseillère nationale (PS/BS) et membre du comité d’initiative, souligne que de nombreux cantons ont récemment réduit leurs réductions de primes. «Aujourd’hui, 18 cantons consacrent moins d’argent à la réduction des primes qu’il y a dix ans», dit-elle.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Rouen, un individu armé « souhaitant mettre le feu à la synagogue » abattu par la police
NEXT Direct. Suivez le passage de la flamme olympique à Toulouse et en Haute-Garonne