Le futur village d’entreprises du Val-d’Oise qui créera près de 1 000 emplois

Le futur village d’entreprises du Val-d’Oise qui créera près de 1 000 emplois
Le futur village d’entreprises du Val-d’Oise qui créera près de 1 000 emplois

Par Raphaël Delaveaux
Publié le

5 et 24 mai à 17h00

Voir mon actualité
Suivre La Gazette du Val d’Oise

« C’est un magnifique projet. »

Patrick Cancouët, maire (Dvd) de Groslay (Val-d’Oise), se réjouit de la future construction du village d’affaires Eko-Vallée, située sur le site des Monts du Val-d’Oise.

Ce nouveau quartier ouvre un espace où cohabiteront activités, bureaux, services et loisirs.

« Les espaces s’articulent autour d’une coulée verte structurante et font la part belle aux lieux de rencontré et de vie, complémentaire du centre-ville », explique l’agglomération de Plaine Vallée.

Premières pierres

Cette fois, il ne s’agissait pas de poser une première pierre, mais de la première cailloux.

Sur une superficie totale de 34 000 m2le promoteur Essor s’est associé à l’atelier d’architecture Arago « pour développer des solutions immobilier adapté aux différentes étapes de développement de l’entreprise.

« À terme, ce sont 900 emplois, voire plus, qui seront créés », explique David Pouyanne, président exécutif d’Essor.

Vidéos : actuellement sur -

Cette ancienne friche décontaminée reprend vie aujourd’hui avec ce projet.

« Il aurait été plus simple de laisser ce terrain à son sort », renchérit Luc Strehaiano, président de la communauté d’agglomération Plaine Vallée.

Ce secteur de Groslay « avait besoin d’une réelle activité économique et d’emplois locaux », ajoute le président.

Depuis 2003, l’agglomération mène, avec la Semavo (société départementale d’économie mixte de développement), le projet du parc d’activités de montagnes de Val-d’Oise.

Ce parc de 17 hectares entre dans sa phase finale avec Eko-Vallée.

Poumon vert

“Nous apportons un beau paysage à ce lieu qui en avait besoin”, ajoute Philippe Sweat, président de Semavo.

UN Ceinture verte fera partie intégrante du massif du Val-d’Oise.

Un projet labellisé Biodiversité, qui témoigne de cette volonté environnementale des acteurs.

«9 000 m2 sont dédiés aux espaces paysagers », explique Dominique Lepidi, sous-préfet de Sarcelles.

UN hôtel trois étoilesdes espaces de restauration, un centre de santé abritant un espace bien-être, une crèche et des cabinets médicaux, ainsi que des commerces et services aux entreprises complèteront Eko-Vallée.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Savoir imposer ses thématiques actuelles… (Par Sadikh Diop) – .
NEXT L’horaire CFF 2025 devrait améliorer la ponctualité en Suisse romande