ces lycéens mosellans écrivent directement au recteur

ces lycéens mosellans écrivent directement au recteur
ces lycéens mosellans écrivent directement au recteur

« Certains expriment leur colère, d’autres leur attachement à leur école avec des expressions touchantes… » Délégué syndical SNES FSU, Dominique Moget déposera ce lundi 6 mai après-midi, plus de 200 courriers de lycéens de Fameck (Moselle) sur le bureau de la mairie de cette commune de Moselle.

Autour du maire Michel Liebgott, la municipalité a décidé de soutenir à sa manière le mouvement de colère exprimé par les étudiants. Elle prendra à sa charge les frais de la Poste pour cette opération originale.

L’objectif de ces lycéens de Saint-Exupéry qui ont écrit chacun une lettre individuelle adressée au recteur de l’académie de Nancy Metz : dénoncer la pénurie d’enseignants dont souffre leur établissement. Les enseignants s’étaient déjà mobilisés fin mars 2024 à travers une journée de grève, renonçant à une journée de salaire. La revendication a cette fois franchi un pas en avant, avec l’initiative d’inciter les lycéens à s’exprimer.

« Il était nécessaire et positif que les élèves et les parents d’élèves se manifestent à leur tour. Nous leur avons simplement demandé d’exprimer leur ressenti personnel, bien sûr, mais en restant dans le cadre légal de courtoisie et de politesse », explique Dominique Moget.

Depuis plusieurs mois, l’établissement Fameck souffre d’une pénurie d’enseignants dans diverses matières, notamment en allemand. « Au départ, une de nos étudiantes avait pris l’initiative personnelle d’écrire au ministre, poursuit-elle. Comme la situation n’évolue pas, nous avons voulu marquer le coup. »

L’opération a été accueillie favorablement par les candidats au baccalauréat, qui ont affiché leurs plus beaux écrits. « Leurs lettres contiennent parfois des pépites », constate le représentant syndical. Ils traduisent aussi une forme de sentiment d’abandon de la part des autorités. Ce n’est pas parce que nous sommes à Fameck, où nous nous sentons un peu à l’écart, qu’il faut nous oublier.»

Selon Dominique Moget, l’absence de plusieurs enseignants prive l’établissement d’enseignement dans des matières déterminantes. « En physique, certaines classes, dont c’est la spécialité, n’ont plus de cours spécifique depuis décembre, alors même que c’est un coefficient important à l’épreuve du baccalauréat. Il faut alerter… »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la flamme olympique sera célébrée dans ces trois villages de la Picardie verte
NEXT Talmont-St-Hilaire Plage du Veillon Vendée. Température de l’eau de mer du samedi 25 mai 2024 – .