Vaud continue son marathon à la recherche de familles d’accueil – rts.ch

Vaud continue son marathon à la recherche de familles d’accueil – rts.ch
Vaud continue son marathon à la recherche de familles d’accueil – rts.ch

Après l’appel lancé en décembre par le canton de Vaud, près de 200 personnes ont assisté à des séances d’information sur la recherche de familles d’accueil. Dix-neuf familles ont postulé, dont 5 sont actuellement en phase d’évaluation. Au total, le canton cherche à recruter 50 nouvelles familles d’ici fin 2024.

« Le processus est long », reconnaît Manon Schick, directrice à la Direction générale de l’enfance et de la jeunesse (DGEJ). « Le chiffre de 50 nouvelles familles est ambitieux, cette campagne représente un véritable marathon, mais nous gardons le cap », affirme-t-elle.

Contacts dans le réseau des familles d’accueil actuelles, séances d’information, campagnes sur les réseaux sociaux et dans les médias, le canton met tout en œuvre pour atteindre ses objectifs. « Au début de l’année, 15 enfants attendaient une famille d’accueil. Si on peut en trouver autant pour qu’ils puissent sortir des abris d’urgence, ce serait déjà très bien. Chaque nouvelle famille d’accueil compte”, poursuit Manon Schick.

88% des familles acceptées

En 2023, 15 familles candidates ont été sélectionnées par la DGEJ, tandis qu’une famille a abandonné et une a été refusée. « Cela signifie que 88 % des familles ayant déposé un dossier ont été retenues », constate Manon Schick.

Ce pourcentage élevé reflète l’important travail d’information réalisé en amont. En effet, accueillir un enfant ne s’improvise pas. En plus d’offrir un foyer familial équilibré, trois critères fondamentaux doivent être remplis : avoir plus de 25 ans, disposer d’une chambre libre et avoir du temps pour s’occuper de l’enfant. Une fois ces conditions remplies, la notion de « famille d’accueil » est large et peut s’appliquer aux familles, aux couples ou aux célibataires.

Réévaluation de la rémunération

Lorsqu’une famille d’accueil est sélectionnée et qu’un enfant y est placé, elle bénéficie d’un accompagnement ainsi que d’une indemnité mensuelle en fonction de l’âge de l’enfant. Celui-ci devrait être augmenté cet été, tandis que les obligations administratives, notamment liées aux dépenses de l’enfant, devraient être réduites.

« Ces enfants ont déjà subi de nombreuses ruptures dans leur vie. En les accueillant dans un environnement familial stable, ces familles contribuent à leur bien-être et rendent un précieux service à la société. Il faut leur faciliter la vie», estime Manon Schick. .

En décembre dernier, plus de 190 familles vaudoises ont accueilli environ 200 enfants. Cependant, le nombre d’enfants, en particulier de bébés et de jeunes enfants, ayant besoin de tels soins augmente, tandis que les familles d’accueil actuelles vieillissent. La prochaine séance d’information aura lieu le 17 juin à Lausanne. Les inscriptions sur le site intercantonal sont également ouvertes sur internet (devenir-famille-accueil.ch).

ats/miro

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Bienvenue dans les coulisses de l’élection Miss Lozère 2024 aux côtés des six candidates
NEXT Une touriste américaine agressée sexuellement dans le métro