un homme armé a forcé une intervention à haut risque hier soir à Drummondville – Vingt55

un homme armé a forcé une intervention à haut risque hier soir à Drummondville – Vingt55
un homme armé a forcé une intervention à haut risque hier soir à Drummondville – Vingt55

La réplique du Beretta projetant des billes en plastique propulsées par un cylindre d’air comprimé est cachée dans le manche. Sur notre photo test, la véritable arme Beretta 9mm est à gauche, à droite, la réplique, la même qui apparaît sur la deuxième photo, l’auriez-vous deviné ?

Même les deux armes côte à côte et vues de près, il est possible de se méprendre sur elles. Imaginez pour un citoyen, un ambulancier ou même un policier à une distance de 10, 30 ou 100 mètres, alors que pour les policiers, les risques et les décisions se prennent en microsecondes.

Les armes ont mauvaise réputation et pourtant

Il est facile de donner une mauvaise réputation aux armes à feu, qu’il s’agisse de fusils ou de carabines.

Or, des centaines de Drummondvillois possèdent des armes à feu. Tous ces propriétaires s’accordent à dire, comme Stéphane propriétaire d’une arme de 9 mm, que « ce n’est pas l’arme qui pose problème mais plutôt… la personne derrière elle ou son mauvais stockage ou utilisation ».

Les médias rapportent des événements rares et angoissants comme celui survenu aujourd’hui ou aux conséquences dramatiques et bien pires bien sûr, et pour cause, mais les propriétaires d’armes à feu de loisir, les amateurs d’air doux ou les collectionneurs restent une énorme majorité qui les utilise correctement, en toute sécurité. et dans des lieux appropriés et légalement.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Guerre Israël-Hamas. “Deux poids, deux mesures !” L’appel au cessez-le-feu de deux communes censuré par le Préfet
NEXT En Suisse, la loi sur les cartels est une étrange créature qui devrait être renforcée plutôt qu’aplanie