Les États-Unis et le Canada se battront pour l’or au Championnat du monde masculin U-18 2024

Les États-Unis et le Canada se battront pour l’or au Championnat du monde masculin U-18 2024
Descriptive text here

ESPOO, Fin. – Le Canada et les États-Unis devraient reprendre leurs hostilités au Championnat du monde masculin U-18 en Finlande après avoir remporté leurs demi-finales respectives samedi.

La mise au jeu du match de championnat est prévue juste après 11 h HE au Metro Arena d’Espoo.

Ce sera la première fois que les deux équipes s’affronteront pour le titre du tournoi depuis le tournoi de 2013, le Canada remportant l’or. Les Américains espèrent revenir deux fois de suite, tandis que le Canada cherche à poursuivre sur sa lancée après avoir remporté la Coupe Hlinka Gretzky en août avec bon nombre des mêmes joueurs qu’ils ont à Espoo.

En début de partie, les Américains avaient le contrôle dès le départ. La première période s’est terminée à 2-1, mais une deuxième période de trois buts a permis aux Américains de se retirer. Ils ont terminé avec une victoire de 7-2, James Hagens battant le record du plus grand nombre de points dans un seul tournoi après avoir marqué son 22e point. Cole Eiserman a également égalé le record du programme de développement de l’équipe nationale de hockey des États-Unis détenu par Cole Caufield avec son 126e but, avec une chance de le battre en finale dimanche.

Lors du dernier match, le Canada a pris sa revanche sur la Suède après que les Tre Kronor les aient battus en demi-finale en 2023 à Bâle, en Suisse. Le Canada s’est retrouvé avec une avance de 5-1 à un moment donné, mais les Suédois étaient la bien meilleure équipe en seconde période. Le Canada a tenu bon pour la victoire 5-4, conservant sa fiche parfaite et les envoyant en finale pour la première fois depuis 2021.

Voici à quoi ressemble le programme de dimanche à Espoo :

Slovaquie contre Suède : 7 h 00 HE
Canada contre États-Unis : 11h00 HE


Canada

#9 Gavin McKenna, AG (2026) : McKenna détient désormais le record de tous les temps d’Équipe Canada avec 16 – et il l’a fait avec style. Comme le fait Connor McDavid dans la LNH, McKenna a battu quatre joueurs avant de renvoyer le ballon à la maison, marquant l’un de ses plus beaux jeux du tournoi. C’est ce qu’il fait, bébé.

#24 Tij Iginla, AG : C’était le meilleur match d’Iginla, point final. Il a marqué le but du 3-0 et a ensuite réalisé l’un des meilleurs efforts d’échec-avant que j’ai vu lors de ce tournoi. Son énergie et son intrépidité se sont vraiment démarquées pour une équipe qui s’est retrouvée dépassée vers la fin.

#3 Matthew Schaefer, D : (2025) : Schaefer a obtenu deux passes décisives aujourd’hui, dont la première passe à Iginla qui a porté le score à 3-0. Le défenseur mineur avait l’air calme sous la pression et a réalisé d’excellentes passes tout au long du match lors de mon visionnement préféré lors de ce tournoi. Il a honnêtement été l’un des meilleurs défenseurs des U-18.

#30 Carter George, G : George était là aujourd’hui, jouant son meilleur match du tournoi. Il n’a pas pu faire grand-chose sur les deux buts de Nordlund, mais il a effectué un certain nombre d’excellents arrêts croisés et a suivi la rondelle aussi bien que je l’ai remarqué cette année. Même si Love Harenstam traversait une période difficile devant le filet suédois, George a peut-être été la principale raison du succès du Canada en fin de compte.

#25 Caleb Desnoyers, C (2025): Je pensais que c’était le meilleur match de Desnoyers depuis la sortie préparatoire contre la Norvège. Il a réalisé une excellente passe qui a mené au but du 5-1 et a été le véritable combattant sur la première ligne. Son jeu défensif était également parmi les meilleurs de tous les attaquants, se déplaçant dans les zones sales pour faire bouger les choses.

#28 Cole Beaudoin, C : Je serai bref, mais j’ai trouvé que Beaudoin était encore une fois excellent. Ce tournoi a été une excellente démonstration de ce dont il est capable au-delà de mettre la rondelle dans le filet. Il bloque les tirs, poursuit les gars et utilise sa tête de série pour générer des occasions avec Malcolm Spence et Carson Wetsch. Je l’aime.

Suède

#17 Viggo Nordlund, AD (2025) : Nordlund a tenté de porter les Suédois sur son dos à lui seul, marquant deux buts et enregistrant une passe décisive pour donner un peu de vie à l’équipe. Il s’est également révélé difficile à voler la rondelle lorsqu’il se trouvait dans la zone offensive, utilisant sa force pure du haut du corps pour remporter presque toutes les batailles. Avec Alex Zetterberg à nouveau absent de l’alignement, Nordlund s’est bien défendu.

#24 Linus Eriksson, centre : Eriksson a obtenu deux passes décisives sur les buts de Nordlund alors qu’il apportait son mélange de vitesse et de ténacité. Il était le cerveau du trio qui a généré toutes les occasions pour la Suède et je pensais que les défenseurs du Canada avaient du mal à le faire sortir de son jeu.

#12 Melvin Fernström, AD : Fernstrom n’a pas marqué de point, mais je pensais qu’il s’est donné du mal. Il a eu quelques belles occasions rapprochées, montrant à quel point ses mains peuvent bouger, mais il a également reculé comme un fou.


Etats-Unis

#10 James Hagens, C (2025) : Je ne suis pas sûr d’avoir vu Hagens travailler ou patiner aussi fort qu’aujourd’hui. De toute évidence, la victoire était importante pour lui, mais qu’il l’admette ou non, il voulait surpasser Nikita Kucherov pour devenir le meilleur marqueur de tous les temps en tournoi. Mission accomplie, grâce à sa soirée à trois points. Il patinait si fort, bougeait si bien et générait une chance de grande qualité presque à chaque fois qu’il touchait la glace. Hagens a été spécial.

#26 Max Plante, AD : Plante l’a ressenti ce soir en inscrivant quatre points. Il a inscrit le but 2-0 de Cole Eiserman avant de marquer son premier du tournoi pour porter le score à 3-1 dans le second. Deux passes décisives en seconde période lui ont permis de réaliser son meilleur effort en carrière. J’avais envie de voir davantage le tir de Plante parce qu’il a fait des progrès positifs au cours des derniers mois, mais c’est toujours un point faible pour lui. Son éclat d’aujourd’hui était son premier du tournoi, mettant fin à une séquence qui l’avait vu rester sans but lors d’un tournoi international majeur remontant au Défi mondial de hockey U-17 2022.

#34 Cole Eiserman, AG : Après quelques matchs sans but, Eiserman semblait déterminé à poursuivre le record de buts de Cole Caufield à l’USNTDP aujourd’hui. Il a égalé le record avec deux buts, dont le but de 2-0 en avantage numérique et encore une fois pour porter le score à 6-1 à peine 33 secondes après le début du troisième. Il a également décroché quelques gros coups sûrs dans ce qui semblait être son match le plus énergique du tournoi. C’était l’une des meilleures projections en direct de lui que j’ai eu cette année.

Slovaquie

#22 Adam Nemec, AG (2026) : Nemec a marqué le but du 2-1 pour donner un peu de vie aux Slovaques, mais il vient également de réaliser un bon match dans l’ensemble. Il a failli marquer un deuxième but au milieu de la strophe et a également décroché quelques bons coups sûrs. Frère de Simon Nemec, Adam est un combattant qui travaille d’arrache-pied autour du filet, donc c’était bien de le voir récompensé aujourd’hui.

#8 Michal Liscinsky, AD : La bougie d’allumage de 5 pieds 9 pouces a été impliquée dans beaucoup de choses aujourd’hui, notamment en forçant certains revirements autour du filet. Liscinsky n’est pas un joueur très talentueux et n’a évidemment pas la taille, mais il ne s’inquiète pas d’une concurrence plus grande et plus forte. Il est compétitif et aujourd’hui, il a remporté les honneurs du meilleur joueur pour cela.


Récemment par Steven Ellis

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Nérac, une grande course de canards en plastique organisée ce dimanche
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités