une association de jeunes chasseurs créée en Dordogne

une association de jeunes chasseurs créée en Dordogne
une association de jeunes chasseurs créée en Dordogne

Les jeunes chasseurs ont désormais leur propre association en Dordogne. L’Association Départementale des Jeunes Chasseurs et Chasseresses (ADJCC 24) a été créée ce samedi 4 mai lors d’une assemblée générale constitutive dans les locaux de la Fédération des Chasseurs à Marsac-sur-l’Isle. Une cinquantaine de personnes y a participé.

3 000 jeunes ou nouveaux chasseurs en Dordogne

L’association a pour objectif de regrouper tous les chasseurs de moins de 40 ans et ceux de tous âges titulaires de leur permis de chasse depuis moins de cinq ans. « Cela représente 3 000 personnes, sur les 16 000 chasseurs recensés par la Fédération »explique Manon Tancrez, la secrétaire nouvellement élue de l’association.

La plupart des jeunes qui ont rejoint ce samedi chassent depuis leur plus jeune âge. C’est le cas d’Alexis, 23 ans, venu à la rencontre du monde : « Je suis un jeune chasseur, mais je chasse uniquement avec des gens assez âgés, souvent plus de 60, 70 ans. J’aimerais connaître des gens qui chassent comme moi et qui sont jeunes en Dordogne pour créer des relations, des amitiés, partager quelque chose avec eux ».

« Les pratiques et les visions doivent évoluer »

Si Alexis a immédiatement rejoint l’AJDCC 24, c’est aussi pour apporter une vision différente de la chasse : « Les pratiques, les visions, doivent évoluer avec le temps. Les plus de 50 ans ont vécu autre chose, d’autres règles. Les jeunes ont une vision différente, plus actuelle. Par exemple, il y aura certaines espèces qui ne seront plus chassables dans les années à venir et notre rôle sera de conserver ces espèces. ».

Kévin Nouaille, vice-président, Manon Tancrez, secrétaire, et Alban Bernier, président de la toute nouvelle Association des Jeunes Chasseurs de Dordogne.
RD

Alban Bernier, qui vient d’être élu président de l’association à seulement 20 ans, confirme qu’il est « montrer que la chasse ne vieillit pas, qu’il y a des jeunes qui sont derrière elle et qui poussent les aînés à toujours faire mieux, avec tout ce qui implique le partage de la nature, de la biodiversité ».

Sorties faisans, chasses au gros gibier…

Tout cela dans le but d’attirer les jeunes vers la chassetandis que le nombre d’adhérents diminue d’année en année, en Dordogne comme dans le reste de la France. « Il y a des jeunes qui arrivent et qui ne sont pas issus d’une famille de chasseurs, ils arrivent par l’intermédiaire d’amis d’amis, de voisins. L’idée est donc que chacun puisse trouver sa façon de chasser et le territoire qui lui conviendra. Nous organiserons des sorties dans tout le département, des chasses au gros gibier, des sorties faisans, des chasses découvertes.décrit Manon Tancrez.

L’Association regroupe les jeunes chasseurs et chasseresses du département. Cependant, au niveau national, les femmes ne représentent que 3,3% des permis. Mais ils sont « De plus en plus de gens se lancent dans la chasse, il était donc très important que ce terme soit là »dit Manon Tancrez.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Au Sénégal, les nouvelles autorités font face au défi de la régulation de la pêche
NEXT 2,4 tonnes saisies par la Marine nationale française au large de la Martinique