Faut-il encore se méfier de cette menace au Québec ? – .

Faut-il encore se méfier de cette menace au Québec ? – .
Descriptive text here

Publié le 3 mai 2024 à 23h10

Vous avez raison de vous en méfier. Prévision.


Attention au gel

Ne vous y trompez pas, des gelées sont possibles et même probables en mai au Québec. Évidemment, le timing du dernier événement dépend du secteur. Si un épisode est possible dans la nuit de samedi à dimanche dans l’est de la province, le risque n’est pas exclu pour le sud du Québec vers la mi-mai. Le mercure peut encore descendre en dessous de zéro même pendant cette période. Pourquoi est-ce une menace ? Principalement pour les plantations susceptibles de subir des dommages.

Gelées tardives

Le Grand Montréal enregistre les dernières gelées en moyenne vers le 27 avril. Ailleurs dans la province, c’est beaucoup plus tard : jusqu’au 4 juin à Gaspé. Ces dernières années, Montréal a connu un épisode le 12 mai 2020. Parmi ces dates, notons la dernière manifestation le 2 juin de la même année à Drummondville.

Contexte favorable

Le froid reste présent au printemps dans l’Arctique. Lorsqu’un creux survient, cet air peut pénétrer jusqu’à nos latitudes. En fait, ce scénario semble se dessiner pour la mi-mai au Québec. L’intensité de ce flux est à surveiller, mais les risques de gelées tardives ne doivent pas être négligés. Même dans le sud de la province, il vaudrait mieux attendre avant de planter certains plants.

CONGELER 4 (1)

Avec la collaboration de Patrick Duplessis, météorologue.


VOIR AUSSI : Une tornade se dirige droit vers son train

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Los Craignos ou l’art de faire de la politique autrement à Aulnay-sous-Bois ! – .
NEXT Plus de 160 délégations invitées par la Suisse