Quitter la chefferie de Sherbrooke Citoyen, une « bonne décision stratégique » par Évelyne Beaudin

Quitter la chefferie de Sherbrooke Citoyen, une « bonne décision stratégique » par Évelyne Beaudin
Quitter la chefferie de Sherbrooke Citoyen, une « bonne décision stratégique » par Évelyne Beaudin

S’il n’est pas une surprise, le départ de Mme Beaudin, qui mettra néanmoins fin au mandat actuel de mairesse de Sherbrooke, n’était pas « à prévoir », nuance celle qui est professeure au département de communications de l’Université de Sherbrooke.

«Pour l’image du parti, un renouveau et le fait de laisser libre cours à un nouveau visage qui n’est pas lié à l’image associée à Mme Beaudin, stratégiquement c’est une bonne idée», explique M. Choquette.

« Il est difficile d’inverser la tendance, poursuit-il, alors qu’il y a de plus en plus d’éléments qui minent le leadership d’une personne à la tête d’un parti. Dans le cas de Mme Beaudin, c’est devenu de plus en plus difficile en termes de tensions, tant comme maire que comme leader.

Emmanuel Choquette précise cependant que le moment est bon pour saluer « Mme. L’attitude de Beaudin, ses positions idéologiques clairement affichées et sa franchise qui ont constitué un certain renouveau en matière de politique municipale.»

« Mais une fois au pouvoir, il faut trouver l’art du compromis. C’est peut-être sur cet aspect que cela aura été plus difficile pour Mme Beaudin», ajoute-t-il.

>>>>>>

Évelyne Beaudin ne croit pas avoir perdu le soutien des conseillers de Sherbrooke Citoyen.
(Jean Roy/La Tribune)

Dissensions

Dans un milieu politique où chaque mot et chaque affirmation est pesé, M. Choquette estime que le départ des différents conseillers citoyens de Sherbrooke en La galerie Le malaise suscité par la question de la direction de Mme Beaudin à la mi-avril peut indiquer qu’il y a eu des pressions internes ou des discussions pour catalyser la décision du maire de quitter la direction.

Un putsch ? Des discussions difficiles ? Une approche plus diplomatique ? Difficile de le savoir, répond-il, car cette dynamique se joue évidemment au sein du parti.

« Il n’est pas impossible qu’il y ait eu des discussions et il est également possible que ces discussions aient été diplomatiques. Certes, il y a eu des divergences : on les a vues dans l’espace public», observe le professeur.

“Les derniers mois tendus au sein du conseil d’administration et les mouvements de personnel au sein du cabinet rendent cela d’autant plus possible qu’en interne, des voix se sont élevées pour lui demander d’envisager de partir, de se demander si elle était vraiment la meilleure personne pour la chefferie”, ajoute-t-il. .

Lorsqu’on lui a demandé lors de son annonce si elle avait l’impression de perdre l’appui de son parti, Évelyne Beaudin a rejeté cette vision des choses.

Quoi qu’il en soit, Emmanuel Choquette souligne que l’annonce de la mairesse reflète un « acte d’humilité » de sa part.

“C’est une preuve supplémentaire que la politique est un environnement difficile, parfois même hostile”, a-t-il déclaré.

>>>>>>

Pierre-Luc Dusseault a déjà confirmé qu’il était considéré pour le poste de chef de Sherbrooke Citoyen. (Maxime Picard/Archives La Tribune)

L’avenir du citoyen sherbrookois

Quant à celui qui remplacera le maire à la tête du Sherbrooke Citoyen, M. Choquette juge que les perspectives sont encourageantes pour le parti.

Des gens de « qualité » comme le secrétaire du parti et ancien député néo-démocrate, Pierre-Luc Dusseault, qui a déjà confirmé à La galerie étant à l’étude, pourraient se présenter pour succéder à Mme Beaudin.

Des élus comme Raïs Kibonge, qui « a bénéficié d’une aura politique positive » comme maire adjoint, ou Laure Letarte-Lavoie, « qui a été assez présente » lors du mandat, pourraient être des candidats intéressants aux yeux de M. Choquette s’ils sont intéressés. dans le poste.

M. Kibonge et Mme Letarte-Lavoie n’ont pas souhaité commenter le départ d’Évelyne Beaudin, vendredi.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Marché public | Avis d’attribution | OPAC Savoie (73) | Réaménagement des locaux de l’agence OPAC Savoie
NEXT 3 ans pour un fou enfermé chez lui après avoir blessé un homme