le FMI reste « optimiste quant aux perspectives économiques, avec une projection de croissance économique de 7,1% pour 2024 »

le FMI reste « optimiste quant aux perspectives économiques, avec une projection de croissance économique de 7,1% pour 2024 »
le FMI reste « optimiste quant aux perspectives économiques, avec une projection de croissance économique de 7,1% pour 2024 »

XALIMANEWS-La première période de l’année a vu l’activité économique au Sénégal inférieure aux prévisions, attribuée aux incertitudes politiques entourant les élections présidentielles. Toutefois, les responsables du FMI notent qu’en dépit de ces défis, les perspectives économiques restent favorables.

“La croissance de l’activité économique au premier trimestre 2024 a été plus faible que celle [ce qui était] prévu, en raison des incertitudes politiques liées à l’élection présidentielle», observent les membres de cette mission dans un communiqué.

Au cours de cette période, la croissance économique a été modérée, avec une baisse des investissements des entreprises et des dépenses de consommation.

L’inflation a également diminué à 3,3 % sur un an, mais l’exécution du budget a été affectée par une baisse des recettes et des dépenses énergétiques dépassant le budget initial.

Malgré ces défis, les responsables du FMI restent optimistes quant aux perspectives économiques, avec une croissance économique prévue à 7,1 % pour 2024, contre 8,3 % prévu précédemment.

Ils notent également que le contexte électoral et le retard dans la production de gaz ont impacté l’activité économique sénégalaise au premier trimestre.

« Le programme soutenu par le FMI [au Sénégal] reste globalement sur la bonne voie. Toutefois, pour atteindre l’objectif de déficit budgétaire de 3,9 % du PIB (produit intérieur brut) fixé pour fin 2024, il faudra des mesures ambitieuses pour rationaliser les dépenses fiscales et améliorer leur efficacité. », suggèrent les responsables de l’institution financière.

La mission qui a séjourné à Dakar du 25 avril au 3 mai affirme que « les nouvelles autorités [sénégalaises] ont réaffirmé leur engagement à poursuivre le programme actuel soutenu par le [fonds monétaire international]».

« En 2023, l’économie sénégalaise a fait preuve de résilience malgré un contexte difficile. Malgré les tensions politiques autour de l’élection présidentielle et les chocs extérieurs, la croissance économique a dépassé les attentes (4,6%) reflétant une bonne campagne agricole et un secteur tertiaire solide», a souligné Edward Gemayel, chef de mission du FMI.

Il rappelle que l’inflation a chuté plus rapidement que prévu, tombant à 5,9%.

Les dépenses élevées en subventions énergétiques (620 milliards de francs CFA, soit 3,3% du PIB) et en intérêts de la dette ont été compensées par des réductions des dépenses d’investissement, afin de contenir le déficit budgétaire à 4,9% du PIB, notent M. Gemayel et ses collègues. .

Ils recommandent également de mettre l’accent sur les réformes structurelles, comme la révision de la formule de détermination des prix du pétrole et la réalisation d’un audit de la compagnie d’électricité Senelec.

Enfin, la mission du FMI souligne l’excellente coopération et les discussions constructives avec les autorités sénégalaises et leurs partenaires économiques, mettant en avant la résilience de l’économie sénégalaise malgré les défis politiques et extérieurs.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 5 châteaux gratuits autour de Paris à découvrir le dimanche 2 juin 2024, le 1er dimanche du mois
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités