Forcer l’Ouvrière à conquérir les agents territoriaux

Forcer l’Ouvrière à conquérir les agents territoriaux
Descriptive text here

Sociale. Le groupe départemental Force ouvrière dédié aux agents du service public territorial de Haute-Marne a tenu sa première assemblée générale, a discuté de cette première année d’implantation dans le département et a tiré un premier bilan de ces noces de coton. Rapport.

Plus de 5,5 millions d’agents soutiennent chaque jour la fonction publique. Parmi eux, on compte près de deux millions d’agents territoriaux, 5 000 en Haute-Marne. Pour eux comme pour d’autres, les choses iraient de mal en pis depuis la loi n° 2019-828 du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique.

D’où pour Force Ouvrière la volonté de déployer un syndicat dédié dans le département, actée fin 2022 pour un démarrage effectif au premier trimestre 2023. Un an plus tard, Gérald Duflot, secrétaire du syndicat, se montre optimiste : « Dans un Chaque année, le taux de cotisation dans le département est supérieur à la moyenne nationale en termes de syndicalisation. Bon début donc, d’autant que FO a réussi à s’imposer au Conseil départemental là où il n’y avait rien depuis huit ans. L’objectif est de fédérer 10 % des effectifs sur les 1 150 agents de la structure là où « il y a de la demande ».

Une loi de 2019 soumise à la précarité

« La loi de transformation de la fonction publique de 2019 a rendu plus précaire le statut des fonctionnaires. Cela a ouvert la porte à la contractualisation des agents, dans certains établissements on peut atteindre 50 % d’agents contractuels » souligne Séraphin Doni, secrétaire départemental FO de l’Aube.

Concrètement, au maximum deux CDD de 3 ans chacun peuvent déboucher sur un CDI, qui ne confère ni statut de fonctionnaire ni sécurité d’emploi inhérente. La négociation annuelle obligatoire valable dans le secteur privé ne s’applique pas dans le secteur territorial. « De toute façon, la sécurité de l’emploi à vie n’existe plus », soupire Gérald Duflot. “Aujourd’hui, dans les collectivités territoriales, on maintient le grade mais pas forcément le poste, on pousse jusqu’au bout, on attaque pour insuffisance pseudo-professionnelle et c’est réglé.”

Perte du « pouvoir de survie »

Séraphin Doni poursuit : « La fonction publique territoriale est la moins bien payée. Avec à peine 1 500 balles par mois, les agents de catégorie C sont de pauvres travailleurs, quand Sarkozy nous traitait de riches et de paresseux. Pendant qu’ils créent de la richesse, ils paient des impôts et de la TVA. » Depuis le gel du point indice dans les années 2000, sa valeur a chuté de 28 %, tandis que l’inflation a bondi d’environ 6 % l’an dernier. « Le barème de l’indice de la fonction publique territoriale est fixé sur 11 ans, soit onze années possibles de paupérisation. Sachant que le point tourne autour de 4 euros brut… Sur plus d’une décennie, compte tenu du contexte économique actuel, c’est une perte du pouvoir de survivre”, ajoute Gérald Duflot.

Force Ouvrière est ainsi à la disposition des agents pour toutes questions, qu’elles soient liées à la maladie professionnelle, au handicap, à l’avancement de grade, aux sanctions disciplinaires, à l’évolution de carrière, etc. FO peut également soutenir la vie privée via son association de défense des consommateurs (problèmes de mécanique, de logement, service après-vente, etc.). « Pour cette première année, il y a eu un travail de terrain impressionnant. Il y a encore du travail à faire, certes, mais la dynamique est belle. Nous atteindrons les objectifs et sommes heureux de chaque petite victoire », conclut Anna Morel, secrétaire générale de FO Haute-Marne.

Élise Sylvestre

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pharmacies de garde des Deux-Sèvres dimanche 19 mai et lundi 20 mai
NEXT En alerte rouge, la Meurthe-et-Moselle attend la crue de la Vezouze – 18/05/2024 à 21h22 – .