EN IMAGES – Les pompiers du Bas-Rhin investissent dans des véhicules neufs pour plus de 9 millions d’euros

Les pompiers du Bas-Rhin se refont une beauté. A Wolfisheim, ils ont présenté ce vendredi 3 mai leurs dernières acquisitions de véhicules pour l’année 2024. Une flotte plus efficace s’adapter aux risques, changement climatique avec des feux plus importants. Pour ça, 32 nouveaux camions-citernes pour incendies de forêt ont investi l’Eurométropole de Strasbourg, répartie principalement sur des espaces forestiers.

Un nouveau camion citerne incendie de forêt des pompiers du Bas-Rhin © Radio-France
Éloïse Roger
Les deux nouveaux bras de levage aérien des pompiers du Bas-Rhin © Radio-France
Éloïse Roger

Parmi ces dernières acquisitions figure également un tout nouveau bras de levage aérien de grande hauteur, «on peut y aller jusqu’à 46 m prendre une seule personne», explique le commandant Michaël Romilly, juché dans sa gondole. Cet investissement a été réfléchi et décidé suite à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. Un autre bras de levage aérien plus petit est également arrivé dans la flotte, il permet d’accéder notamment à rues étroites de Strasbourg.

La nacelle du nouveau bras de levage aérien des pompiers du Bas-Rhin © Radio-France
Éloïse Roger
Le commandant Michaël Romilly actionnant le bras de levage
Le commandant Michaël Romilly actionnant le bras de levage © Radio-France
Éloïse Roger

Une première en France arrivée chez les pompiers du Bas-Rhin, un véhicule d’accompagnement pour les parties prenantes, permettant aux pompiers de venir se nettoyer, se reposer et se faire examiner par une infirmière si nécessaire. Un camion entièrement conçu par et pour les pompiers. Au total, tout investissement a un coût, plus de neuf millions d’euros pour cette année 2024.

Le lieutenant-colonel Thierry Fara devant le nouveau véhicule de soutien aux premiers intervenants
Le lieutenant-colonel Thierry Fara devant le nouveau véhicule de soutien aux premiers intervenants © Radio-France
Éloïse Roger

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cotentin. Cette association produit, récolte, transforme et vend ses produits sur les marchés
NEXT Pour ses salariés, la centrale Emile Huchet est « en danger »