pourquoi ces élus du Tarn-et-Garonne sont “à fond” derrière la liste de Raphaël Glucksmann

pourquoi ces élus du Tarn-et-Garonne sont “à fond” derrière la liste de Raphaël Glucksmann
pourquoi ces élus du Tarn-et-Garonne sont “à fond” derrière la liste de Raphaël Glucksmann

l’essentiel
Le candidat PS et Place Publique Raphaël Glucksmann porte les espoirs des élus de gauche du Tarn-et-Garon en vue des élections européennes du 9 juin. Ils l’ont dit ce vendredi 3 mai à Montauban lors d’une conférence de presse organisée autour du député. Valérie Rabault.

«A cette table, aucun d’entre nous n’est candidat sur la liste mais l’Europe est dans nos vies au quotidien. » Ce vendredi matin 3 mai, devant le restaurant Résidence du Fort à Montauban, Valérie Rabault donne le ton du soutien public qu’elle et ses amis politiques veulent apporter à Raphaël Glucksmann à un peu plus d’un mois des élections européennes.

Aux côtés de la députée PS, son adjoint, le maire de Nègrepelisse et président de la communauté de communes Quercy Vert Aveyron Morgan Tellier, le conseiller régional Patrice Garrigues, le conseiller départemental Dominique Sardeing, le maire de Montech Jacques Moignard et le conseiller municipal de Montauban Eric Raynier.

« Nous ne sommes pas tous membres du PS » explique Valérie Rabault, même si, sur les affiches des candidats, le logo du Parti Rose est le seul à figurer aux côtés de celui de Place Publique, le mouvement créé par l’eurodéputé qui n’a pas d’élu. fonctionnaires du Tarn-et-Garonne.

Lire aussi :
ENTRETIEN. Marie Cavalié-Noua, candidate européenne sur la liste Glucksmann : « On sent qu’il y a un enjeu pour les gens »

Le député salue surtout « la personnalité européenne connue et reconnue » qu’est Raphaël Glucksmann en énumérant « les cinq raisons » qui expliquent pourquoi « nous sommes pleinement derrière sa liste ».

Dans le domaine agricole, il souhaite que les aides de la PAC soient proportionnelles aux revenus des agriculteurs et s’oppose aux traités de libre-échange qui créent une concurrence déloyale pour les agriculteurs.

«Il a été le premier à dire que la raison d’être de l’Europe était d’assurer la sécurité du continent. Il défend également l’idée que l’Europe est autonome d’un point de vue stratégique, par exemple pour la production de médicaments, mais aussi en matière d’énergie, avec une électricité payée au juste prix, comme c’est le cas en Espagne. et au Portugal, et non indexé sur le gaz. Dans le domaine agricole, il souhaite que les aides de la PAC soient proportionnelles aux revenus des agriculteurs et s’oppose aux traités de libre-échange qui créent une concurrence déloyale pour les agriculteurs. Enfin, Raphaël Glucksmann défend des valeurs démocratiques dont l’Europe doit continuer à être le phare. »

Morgan Tellier et Dominique Sardeing insistent sur l’aide concrète que l’Europe apporte aux collectivités locales.

Ne vous contentez pas de regarder les sondages

Patrice Garrigues, qui excuse sa collègue de la Région Isabelle Laveron, « contrainte par les obligations professionnelles », se dit satisfait que la candidate de Place Publique, soutenue par le PS, fasse campagne « sur nos valeurs, celles de la social-démocratie ».

Jacques Moignard « voudrait extrapoler sur la nocivité des sondages » regrettant que « le citoyen moyen ne regarde que ça ». Le maire de Montech, évoquant ce qui s’est passé le 1er mai à Saint-Étienne, est “sûr que cela profitera à Raphaël Glucksmann”.

Valérie Rabault espère que les Européens mobiliseront les citoyens français. « C’est la seule élection proportionnelle à un tour. On peut voter en toute liberté et Raphaël Glucksmann incarne cette liberté. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Automne, 1943 », le premier long métrage du haut-savoyard Joël Baud, présenté à Cannes. – .
NEXT “C’est un rocher.” Marie-Rose Tessier, la doyenne des Français, fête ses 114 ans en famille en Vendée