Les défis de la 36ème journée

Les défis de la 36ème journée
Les défis de la 36ème journée

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 3 mai 2024 à 15h37

Retrouvez les principaux enjeux d’une 36e journée de Ligue 2 durant laquelle QRM joue sa survie, tandis qu’Auxerre peut valider sa montée dans l’élite.

QRM, la dernière chance

C’est « une demi-finale dans la course au maintien ». A trois journées de la fin, Quevilly-Rouen Métropole, actuellement 18ème de Ligue 2, n’a plus le choix. Une défaite vendredi face à Dunkerque, 16ème avec six points d’avance sur son hôte du soir, et le club normand est officiellement relégué en National. Et même un match nul serait quasiment éliminatoire… « C’est un match qu’il faut être heureux de jouer. Il ne faut pas être nerveux, a déclaré Jean-Louis Garcia, entraîneur du QRM, en conférence de presse. Il y a quelques semaines, on pensait que ce match n’aurait peut-être même plus d’intérêt, qu’on serait peut-être déjà morts. Beaucoup nous avaient déjà enterrés il y a plusieurs semaines. les bat, nous sommes à trois points avec deux matchs à jouer.

Auxerre fait mouche

Grâce à son succès lundi à Dunkerque (3-1), l’AJA a franchi une nouvelle étape vers un retour dans l’élite. Avec quatre points d’avance sur leur dauphin stéphanois et six sur Angers, troisième, les hommes de Christophe Pélissier peuvent même être assurés de progresser à l’issue de cette 36e journée. Pour que cela se produise, le SCO ne doit pas s’imposer vendredi face à Pau, 7e, et les Icaunais doivent dominer le Paris FC, 5e et actuellement en barrage, samedi après-midi (15 heures), pour valider définitivement leur montée en puissance. En cas de défaite des Angevins, un nul leur suffirait.

La lutte pour les barrages

Alors qu’Angers, désormais troisième et barragiste, reçoit vendredi un autre prétendant, Pau (7e), et Auxerre accueille le Paris FC (5e) le lendemain, la course aux barrages fait toujours rage. Avec cinq points d’avance sur Rodez (4e), qui accueille une équipe d’Annecy 15e et pas encore sauvée, le SCO a les cartes en main mais espère encore rattraper Saint-Etienne (2e), qui le devance de deux. points et reçoit Guingamp (9e) samedi (19 heures), qui peut encore espérer accéder aux barrages. Caen (8e) et Laval (6e), opposés à D’Ornano vendredi, sont les deux autres prétendants, et le perdant restera sur le parquet.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des surveillants agressés par un lycéen de 17 ans dans ce lycée professionnel de l’Oise
NEXT la musique de chambre arrive à l’école