La Chambre de Commerce et d’Industrie garde le Vieux-Port de Vallauris

La Chambre de Commerce et d’Industrie garde le Vieux-Port de Vallauris
La Chambre de Commerce et d’Industrie garde le Vieux-Port de Vallauris

Le temps du Vieux-Port de Golfe-Juan était compté. Hors événements politiques, le nom de son repreneur aurait dû être connu le 31 décembre. Le contrat, déjà détenu par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Nice Côte d’Azur, a finalement été prolongé de six mois sur autorisation préfectorale.

Mardi, le conseil municipal a voté pour que l’exploitant actuel reste aux commandes jusqu’au 31 décembre 2048.

Augmentation du prix des places

Certains restaurants du quai Tabarly pourraient agrandir leur terrasse. (Visuel CCI Nice Côte d’Azur).

Trois critères ont été essentiels dans le choix du candidat : ​​le projet de développement, la stratégie financière et de gestion du port.

La CCI prévoit d’augmenter le prix des billets de 11 % à compter du 1er janvier 2025. Une deuxième augmentation entrera en vigueur début 2028, date prévue de fin des travaux sur le Vieux-Port. « Durant les 24,6 mois que dure ce contrat, les augmentations les plus élevées ne dépasseront pas 35 % pour les petits navires et 40 % pour les plus grandes unités. A terme, nous serons toujours le port le moins cher de la zone »assure le maire Les Républicains de la commune, Kevin Luciano.

Les associations bénéficieront d’une réduction de 40% sur les places portuaires et 24 places de parking gratuites seront dédiées aux véhicules des pêcheurs.

Un port plus ouvert sur la ville

Ils seront également au centre de ce projet, selon le maire. Le quai Tabarly, qui accueille leur banc, perçu comme la porte d’entrée du port, sera piétonnier. La salle des pêcheurs sera modernisée et ils auront accès à du matériel gratuit pour faire de l’exercice. Certains restaurants pourraient également bénéficier d’un agrandissement de la terrasse.

Autre changement notable : les deux zones de carénage seront regroupées en une seule, sur l’ancien site du Step, qui abritera également le chantier naval.

Reste le quai Saint-Pierre, qui bénéficiera d’une place ombragée, particulièrement dédiée aux événements festifs.

Et Camille-Rayon ?

« Mais aurait-il été intéressant de mutualiser les deux ports de Golfe-Juan ?, s’interroge l’élu d’opposition Armand Bisror. Non, répond le maire, compte tenu de leurs divergences. « Le Vieux-Port abrite des petites et moyennes embarcations de plaisance à l’esprit traditionnel et familial. Camille-Rayon a aussi cette dimension mais nous souhaitons également y développer des bateaux de plaisance à grande échelle. Ce sont deux choix distincts, qui nécessitent des ports distincts avec des contrats différents »soutient Kevin Luciano.

Nicolas Berthreu, également dans l’opposition, a émis des réserves sur le choix de la CCI par rapport à son concurrent grec : D Marinas Hellas. Basé sur des détails numériques, dont nous pourrons discuter plus tard.

Le contrat du port Camille-Rayon arrive également à échéance fin juin. Le nom de son acheteur sera connu lors du prochain conseil municipal.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Déconstruire Radio-Canada? | La presse – .
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités