la colère des parents à l’école Lapierre

la colère des parents à l’école Lapierre
la colère des parents à l’école Lapierre

Le non-remplacement des professeurs absents, problème numéro un à l’académie de Toulouse, touche parfois plusieurs classes d’un même établissement. C’est notamment le cas de l’école primaire publique Georges-Lapierre qui, depuis la fin mars, compte deux institutrices absentes mais qui impactent trois classes. « Il y a un enseignant d’une classe de CM1 non remplacé, ou partiellement, qui est absent depuis le 27 mars, et un autre absent avant les vacances qui est à temps partiel dans deux classes, un CE2 et un CM1. Au total, ce sont trois classes impactées et près de 80 enfants qui n’ont pas eu cours depuis début avril, qui sont répartis en groupes dans d’autres classes, et colorient toute la journée », s’inquiète le président du conseil local. FCPE, Julie Daragnès.

63 jours sans remplacement

« Une remplaçante est arrivée lundi dernier, mais à 9h30, elle a été appelée pour prendre un autre poste, plus rien depuis », ajoute, déçue, la représentante de la FCPE. Les parents d’élèves, qui remuent ciel et terre auprès de la mairie de Tournfeuille et du rectorat de Toulouse, se réunissent quotidiennement devant l’établissement “pour manifester leur colère”, explique la FCPE. Ce matin, dès 8h, ils organisent l’opération « Rubans de Colère », qui consiste à accrocher à l’entrée de l’école un ruban par jour de classe sans professeur et un ruban par jour sans AESH (accompagnateur d’élève en situation de handicap) , dont les effectifs manquent également à l’école Georges Lapierre. « Au 3 mai, nous aurons atteint dans notre école depuis la rentrée : 63 jours de cours sans remplaçant et 505 jours sans AESH », indiquent les parents d’élèves qui s’inquiètent de la fin de l’année scolaire. . année scolaire. Dans un courrier qui leur est adressé, l’inspecteur départemental de l’Éducation nationale reconnaît « ne pas avoir de visibilité » : « Le vivier de remplacement mis à disposition est en place sur le terrain sur les postes vacants et il ne reste que des services complémentaires, un jour par semaine je n’ai plus personne à remplacer mardi et jeudi. Nous démobilisons parfois certains enseignants pour assurer l’accueil dans certaines écoles. […]».

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cotentin. Cette association produit, récolte, transforme et vend ses produits sur les marchés
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités