condamné à 32 mois de prison pour coups de couteau

condamné à 32 mois de prison pour coups de couteau
condamné à 32 mois de prison pour coups de couteau

Deux versions contradictoires dans cette affaire de violences liées à l’alcool, traitée hier en chambre criminelle du tribunal d’Avignon.

D’un côté, le prévenu, Khalid Jamal Ahmad, qui a préféré fuir son pays natal, la Somalie, en proie aux milices, en 2014. Ce 2 mars au soir, il a été repéré par la police errant pieds nus à Courtine, ivre de whisky et des vêtements sanglants. A la barre, l’homme de 24 ans a catégoriquement nié les accusations portées contre lui.

L’altercation a éclaté lorsque son souhait de pouvoir dormir chez son ami, dans cette chambre d’hôtel mise à disposition par l’Entraide Pierre Valdo (qui héberge des personnes en grande précarité), n’a pas été exaucé. Les coups de couteau sortis de sa poche pleuvent. Quatre précisément, de Khalid Jamal Ahmad, causant de profondes blessures aux avant-bras et à l’omoplate de son camarade. Une personne avec qui il entretenait une relation amicale depuis quatre ans. “C’était pour me défendre, il m’a menacé avec une bouteille”a-t-il déclaré dans une version révisée des faits.

“Il ment, rétorqua la victime, les cicatrices étant encore bien visibles. Il s’est mis en colère parce que j’ai refusé de le laisser rester chez moi. Mais je n’ai pas le droit de l’héberger, sinon je serai expulsé de l’association. Je n’ai pas compris ce qui s’est passé. Il n’y a jamais eu d’histoire entre nous..

« Vous avez échoué dans ce pour quoi vous êtes venu en France »

Après cette explosion de colère incontrôlée, Khalid Jamal Ahmad a laissé sa victime dans une mare de sang et a quitté les lieux. C’est son titre de séjour abandonné dans cette pièce qui permettra aux policiers de faire le lien entre les deux complices.

L’avocate du prévenu, Me Yasmine Faryssi, a insisté hier sur le « voyage chaotique » de son client, insuffisamment mis en valeur selon elle, par les magistrats. “Son père a été tué par une milice”.

Selon le procureur, la culpabilité du migrant ne fait aucun doute. « Il n’y a pas de contexte de légitime défense », a souligné Pierre Cramier, avant de revenir sur la situation administrative de ce Somalien, placé sous « protection subsidiaire » depuis 2020.

L’État français estime donc que la situation dans son pays natal ne lui garantit pas la sécurité, sachant qu’il a été précédemment kidnappé par une milice. « Vous avez échoué dans ce pour quoi vous êtes venu en France. Tu es dangereux”a souligné le procureur avant de requérir 30 mois d’emprisonnement et cinq ans d’interdiction de territoire.

Le tribunal a finalement condamné Khalid Jamal Ahmad à 32 mois de prison, pour violences aggravées par deux circonstances suivies d’une incapacité de plus de huit jours et port d’une arme blanche ou neutralisante de catégorie D sans motif légitime.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV notre top 10 des cadeaux abordables à moins de 65€
NEXT Tous les Belges ne seront pas dans le même bateau… du moins pour le moment ! – .