« Nous pouvons répondre assez rapidement aux questions tactiques, mais cela dépendra de l’énergie et de la volonté »

« Nous pouvons répondre assez rapidement aux questions tactiques, mais cela dépendra de l’énergie et de la volonté »
« Nous pouvons répondre assez rapidement aux questions tactiques, mais cela dépendra de l’énergie et de la volonté »
Suisse

S’il a encore son destin entre ses mains, Le RC Lens devra presque absolument repartir face à LorientVendredi (21h) pour la 32e journée de Ligue 2. Régis Le Bris, entraîneur des Merlus, livre son analyse technico-tactique de Sang et Or et se concentre sur les aspects mentaux, le facteur X de ce match selon lui.

Le RC Lens parfaitement décrypté ?

« Lens est une équipe que nous connaissons bien, que nous avons eu l’occasion de jouer ces dernières saisons et d’observer à la télévision, notamment lors des matches de Coupe d’Europe. C’est une équipe très intense, qui presse beaucoup, qui prend des risques dans son pressing et peut donc être extrêmement efficace, vous étouffant dans certaines phases sur des récupérations hautes. En attaque de position, elle utilise beaucoup les côtés avec beaucoup de centres et de présence dans la surface. Ce sont des caractéristiques que nous connaissons bien. Nous pouvons nous y adapter. C’est un système presque équivalent au nôtre, nous n’avons pas besoin de faire une grande différence. Nous pouvons répondre assez rapidement aux questions tactiques, mais cela dépendra de l’énergie et de la volonté dont nous disposerons pour faire pencher cette dynamique en notre faveur. »

La dynamique

Où finira la descente aux enfers de Merlus ? En plein déclin avec cinq défaites de suite et aucune victoire depuis deux mois, Lorient, longtemps hors de la zone rouge, a glissé dangereusement à la dix-septième place, avec trois points perdus sur le barragiste (Metz) et le premier non relégable (Le Havre). Pourtant, les ouailles de Régis Le Bris s’étaient bien relancés à la fin de l’hiver (13 points sur 21 possibles début 2024) grâce à un mercato à effet immédiat avec le buteur Mohamed Bamba, l’énergique Panos Katseris ou encore le technique Imran Louza. Depuis, la magie s’est estompée et les Merlus, sans ressources techniques, tactiques ou mentales visibles à trois matches de la fin, sont probablement voués à une descente en Ligue 2.

Le joueur à suivre

Il fut, un temps, le sauveur des Merlus. Arrivé cet hiver de Wolfsberger en Autriche, Mohamed Bamba Il n’a pas fallu longtemps pour que tout le monde soit d’accord. Buteur à six reprises pour ses six premiers matches en France, notamment face à des concurrents directs comme Le Havre (3-3) et Metz (1-2), l’Ivoirien avait fait preuve d’une efficacité redoutable et salutaire. Depuis, il est clairement rentré dans le rang et n’a trouvé le chemin des filets qu’une seule fois (en 7 matches). En plus, c’est un exploit sans réelle importance, face au PSG (1-4). L’avant-centre du FCL serait bien inspiré pour relancer le compteur à Lens. En tout cas, il a prouvé qu’il en avait les capacités.

Enzo PAILOT

RC LENS-LORIENT

32ème journée de Ligue 1

Vendredi 3 mai, 21h

Stade Bollaert-Delelis, Lens

Crédits photos : Eddy Lemaistre/Icon Sport

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Dardagny, la crèche forestière va disparaître
NEXT le déclin est bien avancé et la solidarité s’organise