les producteurs invités à attendre la bonne période pour les semis (prévisionniste) – Agence de presse sénégalaise – .

les producteurs invités à attendre la bonne période pour les semis (prévisionniste) – Agence de presse sénégalaise – .
les producteurs invités à attendre la bonne période pour les semis (prévisionniste) – Agence de presse sénégalaise – .

Dakar, 2 mai (APS) – Le chef du département de climatologie et services climatiques de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM), Diabel Ndiaye, a invité jeudi les producteurs à attendre la bonne période pour démarrer les semis.

« Alors que nous nous dirigeons vers une année pluvieuse, notamment dans la deuxième phase, les producteurs doivent être patients et attendre la bonne période pour semer, tout en continuant à suivre les prévisions météorologiques, pour régler le cycle de culture qui pourra arriver à maturité en fin d’année. la saison », a-t-il suggéré.

S’exprimant lors d’un entretien qu’il a accordé à une équipe de l’APS, Diabel Ndiaye, soutient que « le plus important est de chronométrer les productions par rapport à cette saison, pour avoir une bonne production ».

“Le début de l’hiver est peut-être normal mais il ne faut pas semer très tôt”, a-t-il prévenu, invitant les producteurs à “attendre des pluies utiles pour semer”.

Selon l’ingénieur agrométéorologue, « la pluie utile est la pluie qui peut faire germer la plante ». “Quand on a très peu de pluie, de 5 à moins de 10 mm et qu’on sème les cacahuètes très tôt, on peut avoir des cas de faux départ”, a-t-il argumenté.

Il rappelle qu’il y avait des années où « les récoltes étaient encore sur place ou mûres, alors que la saison était en cours ».

M. Ndiaye informe que nous nous dirigeons vers « une installation de pluies normales par rapport à la climatologie qui ne sera pas trop tardive mais qui ne sera pas non plus très précoce ».

Selon lui, « cela permet aux producteurs d’attendre des pluies utiles et de planter des graines pour avoir une maturité en temps réel pendant la phase d’hivernage au cas où cela se produirait au cours du mois de juin ».

Il a indiqué que l’ANACIM fera des recommandations au service de l’agriculture, à l’issue du conseil interministériel qui aura lieu ce vendredi pour permettre au monde rural d’avoir, « une bonne information sur cette bonne saison vers laquelle nous nous réjouissons. dirigé ».

CS/AB/OID

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV nouvelle action pro-palestinienne à l’Université de Berne
NEXT Cher remporte le procès en redevances contre la veuve de Sonny Bono après le divorce