JO 2024. On sait qui portera la flamme olympique à Saint-Étienne

JO 2024. On sait qui portera la flamme olympique à Saint-Étienne
Descriptive text here

Par Agence de presse APEI
Publié le

2 et 24 mai à 18h16

Voir mon actualité
Suivre Actualités Saint-Étienne

Plus d’une quarantaine de porteurs stéphanois porteront à tour de rôle la flamme olympique le samedi 22 juin 2024, lors de son passage à Saint-Étienne. Ce parcours de huit kilomètres partira du Planétarium et se terminera au stade Geoffroy-Guichard.

Voici les portraits de Quatre d’entre euxsélectionné par la Ville de Saint-Étienne.

  • Damani Dembélé, champion de breakdance : le champion du monde junior 2015 n’a pas pu participer à la qualifications pour les Jeux en raison d’une blessure grave. Pour lui, “c’est une fierté et un honneur de pouvoir participer à cet événement unique”.
  • Justine Montagne, étudiante : actuellement en deuxième année à l’École des Mines de Saint-Étienne, elle portera fièrement les couleurs de son école. « J’adore les Jeux Olympiques depuis que je suis petite ! Il ne s’agit pas seulement d’une compétition sportive, mais d’un événement qui rassemble le monde entier et véhicule un message de paix », dit-elle.
  • Zed Yun Pavarotti, artiste : il est rappeur, chanteur, auteur, compositeur, interprète et sportif depuis son enfance. Pour lui, qui a toujours suivi les Jeux Olympiques, « porter la flamme à Saint-Étienne, ma ville natale, c’est un symbole très fort. Je ne l’aurais pas fait ailleurs. »
  • Paula Dos Santos, sportive : souffrante La maladie de Charcot, elle participe depuis plusieurs années à de nombreuses courses, en joëlette (fauteuil roulant tout terrain monoroue), et vient même de boucler le Marathon de Paris. « C’est un honneur pour moi, qui suis handicapée, de pouvoir porter la flamme olympique pour Saint-Étienne et pour tous les malades. Je n’aurais jamais imaginé cela”, dit-elle.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.

#Maroc

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’Est de Montréal, le grand secteur négligé de la mobilité durable
NEXT en mai, Fontainebleau surfe sur le Hallyu, la vague culturelle sud-coréenne