Air Canada enregistre une perte en raison de l’augmentation des coûts

Air Canada enregistre une perte en raison de l’augmentation des coûts
Descriptive text here

(Montréal) Air Canada a révélé une perte plus importante que prévu tandis que les dépenses en maintenance des avions et en main-d’œuvre ont bondi.


Publié à 7h03

Mis à jour à 11h25

Stéphane Rolland

La Presse Canadienne

Les dépenses d’exploitation ont augmenté de 6% à 5,2 milliards au premier trimestre. “Nos dépenses ont augmenté plus rapidement que notre capacité”, a déclaré jeudi le directeur financier John Di Bert lors d’une conférence téléphonique avec les analystes financiers.

Il a mentionné que les dépenses salariales ont augmenté de 21 % par rapport à l’année dernière en raison d’initiatives liées à la rémunération et d’une augmentation des effectifs liée à l’augmentation de la capacité. Les dépenses technologiques, quant à elles, sont en hausse de 27 %.

Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement dans l’industrie aérospatiale, notamment la maintenance plus fréquente liée aux moteurs de Pratt & Whitney, exercent une pression sur les coûts de l’entreprise montréalaise. Les coûts de maintenance des avions ont bondi de 21 %.

« Notre situation est similaire à celle d’autres compagnies aériennes », a déclaré le président et chef de la direction Michael Rousseau. À l’heure actuelle, nous avons peut-être six à sept avions cloués au sol. La situation pourrait évoluer avec le temps. »

Air Canada a indiqué qu’elle demandait une compensation à Pratt & Whitney. « Nous espérons pouvoir récupérer une partie de ces coûts (les coûts liés aux problèmes de moteur) dans un avenir proche. »

Transat AT connaît également des problèmes avec les moteurs Pratt & Whitney. Fin avril, sa présidente-directrice générale, Annick Guérard, a déclaré que l’entreprise souhaitait une compensation. « Nous espérons parvenir à un accord d’ici la fin de l’année. »

Pratt & Whitney n’avait pas réagi aux commentaires d’Air Canada ce matin. La Presse Canadienne a également contacté le fournisseur au sujet des efforts de Transat à la fin avril et n’a pas reçu de réponse.

Air Canada négocie également avec Boeing pour conclure un contrat de location d’avions 737 MAX 8, dont la mise en service est prévue en 2025. «Nous voyons la possibilité d’augmenter notre capacité de manière rentable», a expliqué M. Rousseau. […] C’est aussi une décision défensive, car nous rencontrons des difficultés avec les moteurs de l’Airbus A220 (fabriqué par Pratt & Whitney). »

Reprise des déplacements professionnels

La direction d’Air Canada observe également une augmentation de la clientèle affaires. Les voyages d’affaires ont connu une reprise beaucoup plus tardive que le tourisme aérien, après l’arrêt des voyages pendant la pandémie.

Le responsable de la planification du réseau, Mark Galardo, a constaté les premiers signes d’une reprise des voyages d’affaires. «C’était relativement stable au premier trimestre. Nous n’avons pas assisté au rebond observé par certaines compagnies aériennes américaines. Avec la fin du trimestre et le trimestre en cours, nous observons des signes vraiment encourageants. »

Il a évoqué une croissance de 10 à 12% par rapport à l’année dernière. « Il est encore tôt pour crier victoire, mais c’est très encourageant. »

Galardo a ajouté que la demande semblait provenir des secteurs de la technologie et des transports.

Des résultats inférieurs aux attentes

Les résultats d’Air Canada ont déçu les investisseurs, la compagnie aérienne révélant une perte plus importante que prévu.

Malgré ces vents contraires, l’analyste de la Financière Banque Nationale Cameron Doerksen souligne que la demande reste forte quand on regarde les 5,4 milliards de réservations accumulées à la fin du trimestre.

« Nous pensons que les investisseurs intègrent déjà un ralentissement important de la demande et une détérioration des bénéfices, ce que nous ne prévoyons tout simplement pas à ce stade », commente M. Doerksen.

L’entreprise a enregistré une perte de 81 millions, contre un bénéfice de 4 millions pour la même période l’an dernier. La perte nette diluée ajustée par action était de 27 cents. Les revenus, quant à eux, ont augmenté de 7% à 5,2 milliards.

Avant la publication des résultats, les analystes s’attendaient à une perte par action de 7 cents et à un chiffre d’affaires de 5,18 milliards, selon le cabinet de données financières Refinitiv.

L’action Air Canada a perdu 1,53 $, ou 7,48 %, à 18,93 $ dans la matinée à la Bourse de Toronto.

Société dans ce rapport : (TSX : AC)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le JOCreusot coule devant Jura Lacs
NEXT Le département de l’Oise en alerte jaune tempête ce dimanche 19 mai