71 nouveaux gendarmes prêtent serment à Dieppe

71 nouveaux gendarmes prêtent serment à Dieppe
Descriptive text here

Par Cléo Louis
Publié le

2 et 24 mai à 16h54

Voir mon actualité
Suivez Dieppe Informations

jeudi 25 avril 2024, 71 nouveaux gendarmes de réserve de la préparation militaire de gendarmerie (PMG) s’est rendue au tribunal de Dieppe (Seine-Maritime) pour un moment symbolique : prestation de serment.

Au tribunal, des hommes et des femmes en tenue militaire viennent d’obtenir leur examen de formation d’officiers adjoints de police judiciaire (APJA). Ils doivent désormais prêter serment devant l’autorité judiciaire du tribunal de Dieppe.

Un engagement solennel

Le procureur adjoint félicite les nouveaux réservistes pour ce bel engagement, «cette expérience forte, enrichissante et aussi très dure et éprouvante», souligne-t-elle. Ils seront bientôt opérationnels et fera partie intégrante de la gendarmerietout comme un policier professionnel.

Ils seront les yeux et les oreilles de la justice« .

Le président du tribunal prononce le serment qui engage le réserviste à remplir ses devoirs avec loyauté, à respecter la loi et les ordres reçus, à faire preuve de dévouement, d’honnêteté, de prudence et d’impartialité, et à n’user de la force et des pouvoirs qui lui sont confiés que de manière manière légitime.

” Je jure “

Un à un, ces hommes et ces femmes sont appelés. Levant la main droite, ils prêtent serment à tour de rôle en prononçant « Je le jure », suivi de la réponse du président confirmant la prestation de serment.

Ils seront bientôt opérationnels. ©Cléo Louis

En sortant de la salle d’audience, ils sont fiers d’eux et émus : « Nous sommes tous heureux », sourit un jeune réserviste.

Vidéos : actuellement sur Actu

Ils sont salariés, étudiants, demandeurs d’emploi…

Au total, ce sont 84 stagiaires qui suivent la formation, âgés de 17 à 40 ans . Toutefois, les mineurs ne peuvent pas encore prêter serment. Parmi ces 31 femmes et 53 hommes, certains sont en reconversion professionnelle, d’autres sont salariés, étudiants ou demandeurs d’emploi.

Florian Rodrigues est toujours étudiant, et pourtant cela ne l’empêche pas de s’impliquer : « J’ai toujours aimé le côté militaire, et je veux être utile à la France »déclare-t-il.

De son côté, Maryne Boulier est déjà dans la vie active, elle occupe un poste d’agent de sécurité :« Je veux contribuer à la France et aider les futurs collègues de la gendarmerie nationale. Je souhaitais également continuer à évoluer dans le domaine de la sécurité. »

Ils vont désormais revenir au Château de Mesnières-en-Bray pour parfaire leur formation, avant d’être déployés dans toute la Seine-Maritime.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la construction de 35 logements sociaux contestée par un couple de riverains
NEXT L’Église réformée perd également des fidèles en Suisse romande