« Nous sommes simplement confrontés à nos limites »

« Nous sommes simplement confrontés à nos limites »
« Nous sommes simplement confrontés à nos limites »
Suisse

Avec une seule victoire lors des treize derniers matches, L’Amiens SC termine la saison sur une pente descendante. La faute aux blessures, au manque de poids offensif et aux virages manqués. Autant de raisons qui font dire Omar Daf que son équipe ne pouvait pas faire mieux, même si elle n’a pas abandonné selon lui. Entretien avant de partir à BastiaVendredi (20 heures) à l’occasion de la 36e journée de Ligue 2.

Omar Daf, vous insistez régulièrement sur la nécessité de ne pas baisser les bras, mais les choses bloquent en ce moment en termes de résultats…

Mon travail est de toujours pousser les joueurs à leur maximum et de tirer le meilleur parti de cette équipe. Nous avons raté des moments clés, notamment à domicile. C’est là que ça s’est joué. À l’extérieur, l’équipe a marqué des points dans des matchs difficiles. Aujourd’hui, il nous reste encore trois matches. Mon rôle est de toujours faire remonter l’équipe. Mais on peut avoir des regrets. Il n’y a pas de lassitude, on essaie toujours de faire mieux pour voir jusqu’où certains garçons peuvent aller. Mais la situation n’est pas simple. Contre Troyes, on a joué avec beaucoup de garçons en fin de contrat. En fin de saison, nous serons confrontés à cette réalité. Il y a beaucoup d’incertitude quant à leur avenir, mais ils restent très professionnels et engagés. Si leur esprit est un peu ailleurs ? C’est humain. Malgré tout, il faut en profiter au maximum. Il y a eu certains matchs où on s’attendait à mieux en termes de spectacle, mais les garçons n’ont pas baissé les bras au niveau de leur état d’esprit.

Vous avez évoqué les joueurs en fin de contrat. Inconsciemment, peuvent-ils ralentir un peu ?

Non, ce sont des professionnels qui savent ce qu’ils ont à faire. On a un groupe qui réagit très bien. Maintenant, c’est humain. Quand on a autant de joueurs en fin de contrat en fin de saison, ça peut être délicat. Mais ils restent concernés et investis. Il faut continuer à les amener dans ce sens et bien finir cette saison.

Etes-vous prêt à répondre à l’intensité qui s’offrira à vous à Bastia ?

C’est le minimum. Ce sont des matchs où il faut être réactif. Cela fait partie de leur ADN. Ça tombe bien, on a aussi de la réactivité et une certaine solidité. A ce niveau, je ne m’inquiète pas. J’attends de mes joueurs qu’ils se concentrent sur autre chose : notre capacité à produire des jeux, à créer encore plus d’opportunités. C’est une équipe solide, mais c’est à nous de faire un gros match si nous voulons gagner.

En déplacement, l’équipe a une certaine solidité, du caractère et du réactivité.

Omar Daf, entraîneur de l’Amiens SC.

Un voyage en Corse est-il toujours spécial ?

Quand on se déplace à Marseille, à Lens, au Parc des Princes… À chaque match et à chaque déplacement, il y a un contexte à aborder. La vérité se passe toujours sur le terrain, il faut ignorer tout ce qui se passe à l’extérieur. Il existe aujourd’hui des arbitres et des outils de très haut niveau qui permettent de gérer les débats. A nous de nous concentrer sur le terrain et de ramener les trois points, comme nous l’avons fait lors de nombreux déplacements.

Dernièrement, vous avez été plus performant à l’extérieur qu’à domicile. Est-ce parce que vous n’avez pas le jeu pour jouer par vous-même ?

Je ne dirais pas ça, c’est différent. Sur la route, l’équipe a une certaine solidité. Comment l’expliquer ? Je ne sais pas, cela pourrait aussi être les caractéristiques de nos joueurs. Ils ont du caractère et de la réactivité. On a eu des déplacements compliqués où on a réagi, comme à QRM même si la fin de match nous a échappé. Nous ne voyageons jamais pour obtenir un match nul. À chaque fois, nous voulons produire le meilleur spectacle et gagner. Mais aujourd’hui, nous sommes simplement confrontés à nos limites.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Enzo PAILOT

Crédits photos : Iconsport

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV l’association CleanTech Vallée accueille son nouveau Délégué Général
NEXT Les Jeux de la Jeunesse Urbaine, une première en Seine-Saint-Denis Comité Français Paralympique et Sportif