FCNantais. « J’ai vu naître la Beaujoire » se souvient Kombouaré

FCNantais. « J’ai vu naître la Beaujoire » se souvient Kombouaré
Descriptive text here

A deux jours du déplacement à Brest, Antoine Kombouaré a sorti la boîte à souvenirs pour évoquer la Beaujoire, qui fête ses 40 ans.

J’ai vu naître la Beaujoire. Mon premier souvenir est l’inauguration. J’étais joueur du FC Nantes et nous avons battu la Roumanie 1-0 dans un froid glacial ” il se souvient. Et les semaines qui ont suivi ne l’avaient pas vraiment réchauffé : « Il y avait des courants d’air, nous n’aimions pas ça. C’était grand, mais pas chaud. Depuis, ils ont couvert les côtés, mais ce n’est pas un stade qui donnait envie de débuter. »

A LIRE AUSSI. Mostafa Mohamed – Matthis Abline, un duo qui pourrait être influent pour le maintien de la Ligue 1

Mais c’est en tant qu’entraîneur qu’il y a vécu ses plus grandes émotions. ” Entre la demi-finale de Coupe de France contre Monaco, et le premier match de Coupe d’Europe contre l’Olympiakos, il y a un matchavoue Kombouaré. Contre Monaco, aux tirs au but, le cœur s’est mis à battre très fort. De plus, la qualification permet de jouer au Stade de France. »

Si aujourd’hui la Beaujoire se remplit régulièrement de supporters bruyants, cela n’a pas toujours été le cas. Notamment dans les années 1980 où Antoine Kombouaré était joueur. ” À cette époque, nous n’avions pas les supporters qu’aujourd’hui. C’était un public exigeant. On a eu du mal à gagner et le public était difficile, on s’est fait huer à la mi-temps. Ce ne sont pas de très bons souvenirs mais ils restent bien ancrés.»

#Belgique

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Saint-Zacharie, le « refuge » varois où est mort Jean-Claude Gaudin
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités