les chalets emblématiques de Blériot-Plage sont de retour

les chalets emblématiques de Blériot-Plage sont de retour
les chalets emblématiques de Blériot-Plage sont de retour

Une vingtaine de nouveaux chalets ont été installés à Blériot-Plage, respectant les normes de la loi littoral. Les nouveaux locataires ont pu découvrir ces installations, sans oublier l’âme des anciens chalets qui ont fait la renommée de ce littoral.

C’est notre nouveau bijou.« Les peintures blanches et vert pistache du chalet de Jean-Marc sont toujours impeccables. C’est le jour « J » pour sa compagne et lui. Le moment est solennel, après la disparition des derniers chalets de Blériot-Plage, ils poussent enfin la porte de leur nouvel établissement.C’est beau, c’est tout neuf !

À l’intérieur, ils ne peuvent contenir leur joie. Quelques marches les séparent encore d’une magnifique vue sur la mer. En ouvrant l’autre porte du chalet, le spectacle s’offre à eux. Une vue panoramique sur la Côte d’Opale.

>>

En ce 1er mai ensoleillé, Jean-Marc et sa compagne ouvrent les portes de leur chalet nouvellement installé.

© Lila Haffaf / Antoine Morvan / France Télévisions

Les Blériotains ont pu découvrir les nouveaux chalets installés sur la plage, le temps d’une 1euh Mai ensoleillé. Dans ces cabanes, les souvenirs remontent vite à la surface. “Nous avons des habitudes depuis des décennies» se souvient Jean-Marc qui s’empresse de « retrouver cette convivialité» propre aux chalets de plage.

>
>

La vue depuis les chalets est époustouflante

© Lila Haffaf / Antoine Morvan / France Télévisions

Ils envisagent déjà d’aménager la structure en bois. Mobilier, jouets de plage, bains de soleil… »ce n’est pas pour y vivre, pas besoin de beaucoup de choses, mais d’un minimum de confort» explique-t-il en faisant ses premiers pas dans sa location.

En parlant de convivialité, Jean-Marc ne voulait pas si bien le dire. Il retrouve alors sur la plage un ami, Valère, qu’il a rencontré sur une dune voisine lorsqu’il était plus jeune. Lui aussi a pris la décision de louer un de ces nouveaux chalets. “On ne pouvait pas faire autrement, il fallait en prendre un !

Il espère transmettre cette tradition bleriotaine à ses petits-enfants. “Tout le monde aime la plage en famille. On adore les longues soirées d’été, c’est toujours un barbecue sur la plage, les amis viennent. C’est ce qui nous manquait quand on n’avait plus de chalet

>Les nouveaux chalets ont été installés fin avril
>

Les nouveaux chalets ont été installés fin avril

© Lila Haffaf / Antoine Morvan / France Télévisions

► À lire aussi : La démolition des 16 derniers chalets de la plage de Blériot dans le Pas-de-Calais a commencé : “notre magnifique plage est abandonnée”

Pourtant, les vieux chalets de Blériot-Plage sont toujours dans tous les esprits. Jean-Marc ne peut s’empêcher de constater qu’ils sont plus petits que leurs prédécesseurs. “Cela peut aller mieux. Après c’est mignon, les couleurs sont sympas.

Les vieux chalets de Blériot-plage, tout un symbole :




durée de la vidéo : 00h01mn57s

.


©France Télévisions

Non conformes à la loi du littoral, qui encadre les aménagements sur les plages, 232 chalets ont été démolis. Un souvenir douloureux pour les Blériotains. “Nous sommes heureux de revoir ce paysage, mais nous ne retrouverons jamais les chalets qui ont fait l’histoire de Blériot-Plage» constate avec amertume Loïc Lassalle, président de l’association Castor Chalets, qui a mené le combat pour sauver ce patrimoine.

Il critique ces nouveaux chalets, à l’aspect plus aseptisé. “Nous sommes dans une unification de nos côtes, une gentrification. Ce qui manque, c’est la vie, c’est l’histoire, c’est l’âme. C’est très standardisé.

Nous sommes heureux de revoir ce paysage, mais nous ne retrouverons jamais les chalets qui ont fait l’histoire de Blériot-Plage

Loïc Lassalle

Président de l’Association Castor Chalets

► À lire aussi : Pas-de-Calais : les occupants des chalets de la plage de Blériot entament leur démontage, “c’était une usine de souvenirs”

Historiquement plus grand et installé toute l’année sur le sable. Ils étaient la propriété de gens modestes. Désormais démontables, ces structures en bois sont disponibles à la location, et restent sur le littoral pour des durées de six mois.

Si le retour des chalets ravive les souvenirs d’un patrimoine cher au cœur des amoureux de la Côte d’Opale, il sera difficile de remplacer l’affection des Blériotains pour les cabanes anciennes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la statue de Louis XIV a trouvé son piédestal place Bellecour
NEXT « Dans les bonnes recettes de Jean-Sébastien Bach » : Concert classique à Besançon