« La fin du monde… », cette terrifiante histoire d’un témoin de l’extraordinaire tempête

« La fin du monde… », cette terrifiante histoire d’un témoin de l’extraordinaire tempête
Descriptive text here

Une violente tempête de grêle s’est abattue sur l’Ile-de-France dans la nuit du 1euh au 2 mai. La ville de Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, a particulièrement souffert.

Au lendemain de ces orages, plusieurs dizaines de centimètres de grêles restaient visibles sur les routes et trottoirs de la commune. Des riverains ont témoigné pour raconter cette soirée hors du commun.

Tremblay-en-France : une violente tempête de grêle frappe la commune de Seine-Saint-Denis

Ce jeudi 2 mai, après une nuit très agitée, les habitants de Tremblay-en-France se sont exprimés sur BFMTV. “Ça a commencé avec de la pluie, normalement vers 21h», explique Marc, un riverain. Il a ensuite ajouté : «Cela a rapidement dégénéré dans des grêlons gros comme des billes d’enfants, pendant environ deux heures.

Ce violent orage a empêché toute circulation dans cette commune dans la soirée. “Les bus ont été bloqués comme s’il s’agissait de neige, ils ne pouvaient ni avancer ni reculer. C’était assez impressionnant», a raconté Marc. Valérie, qui travaille à Tremblay-en-France, a déclaré que : «c’était assez compliqué. Nous avons été vraiment impressionnés, car cela s’est produit en une seule fois. Les sols étaient couverts de grêles, c’était magnifique pour moi mais sûrement pour les autres catastrophique

Une impressionnante « supercellule de tempête »

Les habitants de la commune du 93 n’avaient jamais vu leurs rues inondées de cette façon. “Ça a débordé», a expliqué Stéphane, facteur à Tremblay-en-France. “Il y a eu des flashs, ça a duré longtemps. Il semblait qu’il y avait clignote toutes les deux ou trois secondes» a-t-il poursuivi, avant d’ajouter : «Il y avait une tempête, c’était la fin du monde ici« . Marc a confié à nos confrères qu’il estime que jusqu’à 40 centimètres de grêle se sont accumulés durant la nuit. Ce jeudi 2 mai depuis 5 heures du matin, cet habitant tente de dégager les grêlons qui n’ont pas l’air de fondre. Le diamètre de ces grêlons dépasse le quatre ou cinq centimètres ! La grêle couvre toujours les rues de la ville et notamment dans le quartier Vieux-Pays de Tremblay.

L’aéroport Charles-de-Gaulle, qui se situe à seulement quelques kilomètres de Tremblay-en-France, a également été victime de ce passage du «supercellule de tempête« . Plusieurs vols ont été détournés mercredi soir et de l’eau s’est infiltrée dans le terminal. La grêle s’est abattue sur le reste de l’Ile-de-France ainsi que plusieurs départements français, notamment l’Yonne.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Ces gens se battent pour la littérature »
NEXT Avertissement d’orage orange – Actualités – .