Nouveaux propriétaires pour le restaurant de viande Le Tournebroche

Nouveaux propriétaires pour le restaurant de viande Le Tournebroche
Nouveaux propriétaires pour le restaurant de viande Le Tournebroche
Le restaurant avec ses spécialités de viande rouvre ses portes ce vendredi 3 mai.
Jean-Baptiste Marty

Le restaurant périgourdin Le Tournebroche rouvre ses portes ce vendredi 3 mai avec de nouveaux propriétaires qui souhaitent conserver cette ambiance authentique et familiale tout en élargissant la carte.

C’est une institution gastronomique à Périgueux, Le Tournebroche. Ce restaurant rouvre ses portes ce vendredi 3 mai, avec de nouveaux gérants, Julien Jaroussie et Damien Deschamps. Les deux hommes souhaitent conserver l’esprit « familial, convivial et authentique » du restaurant, « tout en féminisant et en diversifiant la carte ». Les partenaires ont choisi le bon moment pour ouvrir les lieux, en pleine inauguration des fêtes de la Saint-Georges. « Nous sommes plus que équipés, nous sommes bien partis mais nous sommes prêts à servir les clients sur place et à emporter durant ce week-end », confie Caroline Belin, gérante du restaurant. Pour Julien Jaroussie, qui possède une entreprise dans le domaine des espaces verts, « l’opportunité s’est présentée et nous nous sommes lancés dans ce défi qui nous attirait ».

De la viande mais pas que…

Le Tournebroche est un restaurant de viande, certes, mais pas que. « Bien sûr, il y aura toujours des spécialités de viande locales, mais nous souhaitons également ajouter quelque chose de nouveau, notamment du poisson au menu et davantage de légumes également », explique le co-gérant. En cuisine, ils sont deux : Bertrand Benoit et Benoît Cohen. Chacun a son propre domaine. L’un s’occupe d’élaborer les menus et de préparer les plats chauds, l’autre prépare les entrées et les desserts. Les patrons expliquent que l’accueil des clients se fera principalement à l’heure du déjeuner, comme chez les précédents gérants. Mais ils prévoient d’ouvrir le vendredi soir avec des thèmes différents à chaque fois. Le restaurant dispose de 48 couverts en salle et d’une vingtaine en terrasse.

Pour l’ouverture, la nouvelle équipe est prête et enthousiaste à l’idée de redonner vie à ce lieu et d’accueillir les clients pour les fêtes de la Saint-Georges où les cagouilles (escargots) seront à l’honneur. « Nous ne cherchons pas à révolutionner le concept, mais simplement à faire quelque chose de simple et surtout proche des gens. »

Axelle Clerc-Pellegatta

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le dérapage inquiétant des finances publiques belges
NEXT Semaine de la musique classique en Gironde : notre sélection