Championnat de France de rugby fauteuil à Mérignac

Championnat de France de rugby fauteuil à Mérignac
Descriptive text here

Les samedi 4 et dimanche 5 mai, Mérignac accueille le Championnat de France de Rugby Fauteuil Roulant. Présentation de cette discipline avec Cédric Dubord de l’association Drop de Béton – UBB et Adeline Merlet, joueuse de rugby fauteuil.

Le rugby est à juste titre souvent cité comme exemple d’outil d’inclusion ! C’est également le cas du handicap avec le très spectaculaire rugby fauteuil. Merci à l’association Chute de béton – UBB, le championnat de France National 2 fait escale à Mérignac les 4 et 5 mai. L’équipe de Bordeaux affrontera Lille, Paris et Niort et 6 matchs se dérouleront à la salle des sports collectifs du Complexe Daniel Colombier à Mérignac. L’occasion d’évoquer une discipline qui sera bien sûr présente aux Jeux Paralympiques de Paris 2024.

Une pratique que Cédric Dubord présente dans les grandes lignes : « Le rugby en fauteuil roulant se joue à quatre contre quatre, on peut avoir jusqu’à huit remplaçants. L’objectif étant de porter un ballon derrière une ligne, il n’y a pas besoin d’aplatir, on a 40 secondes pour marquer. On peut passer où on veut, on joue avec un ballon de volley. Et puis il y a des règles concernant les contacts, donc on a droit à des contacts entre les chaises, pas entre les joueurs. C’est assez spectaculaire, il y a de l’affrontement, il y a vraiment de l’intensité « . Avec des chaises très chères, de 10 à 12 000 euros puisque la chaise est adaptée à chaque joueur.

Le rugby comme outil d’inclusion…

Une discipline accessible à toutes les formes de handicap. C’est l’exemple donné par Adeline Merlet qui n’utilise pas un fauteuil roulant au quotidien : « Je souffre de deux maladies auto-immunes qui me font perdre la mobilité des mains et des jambes. « . Pas particulièrement passionnée de rugby, elle a découvert le rugby fauteuil dans le cadre de son travail lors d’une journée de sensibilisation : « Je suis tombé amoureux à la fois du sport et de l’équipe que j’ai rencontrée très rapidement par la suite et je pense que l’amour a été réciproque puisqu’ils m’ont depuis adopté. Je suis tout le temps en compétition avec eux et je suis très bien intégré dans l’équipe. Ce que j’aime dans le rugby, c’est le côté vraiment impactant de ce sport. Et quand je suis sur ma chaise, je ne fais aucune différence que ce soit en termes de handicap ou de genre. En fait, nous avons tous le même objectif et c’est ce que j’aime « .

…et l’acceptation du handicap.

L’association Drop de béton, qui milite depuis de nombreuses années pour que le rugby soit un facteur d’inclusion, trouve dans le témoignage d’Adeline Merlet la concrétisation de son travail. Pour elle, le rugby fauteuil lui apporte beaucoup » J’acceptais déjà le handicap car je venais d’être diagnostiqué quelques années auparavant et j’avais du mal à accepter le terme de handicap. Pour moi, c’était quelque chose que je ne reconnaissais pas parce que j’étais plein de préjugés, comme beaucoup de gens. Pour moi, le handicap devait signifier être en fauteuil roulant et même si c’est probablement ce qui m’attend, je ne voulais pas l’entendre. La rencontre avec l’équipe m’a permis de remettre l’église au centre du village. Je suis à la base très sportif et l’idée de perdre mes capacités, de ne plus pouvoir faire de sport, c’est quelque chose qui m’a vraiment rendu malade. Et réaliser que finalement ce n’était pas fini pour moi et que j’avais un nouveau sport accessible, ce fut une révélation « .

Une possible médaille aux Jeux Paralympiques de Paris 2024.

Le rugby fauteuil qui sera présent aux Jeux Paralympiques de Paris 2024 et la France a des chances de remporter une médaille, estime Cédric Dubord, qui fait partie du staff des Bleus : « L’équipe de France est actuellement la sixième nation mondiale, avec deux titres de champion d’Europe en 2022 et 2023. Et voilà, actuellement, elle rivalise avec les six meilleures nations dont les Anglais qui sont champions paralympiques. La France a ses chances et nous espérons que pour les Jeux Paralympiques, avec le soutien du public, l’enthousiasme qu’il y aura au sein de ces Jeux, je pense que là, nous aurons peut-être le cinquième homme qui pourra nous aider, nous pousse derrière pour espérer une victoire et une médaille « .

A Paris 2024, les matchs de rugby fauteuil se dérouleront du 29 août au 2 septembre. Toutes les informations nécessaires sont ici.****

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sauvetage délicat d’un cycliste blessé dans les gorges de l’Orbe
NEXT “Nous n’avons pas toujours été au sommet”, explique Kastriot Imeri – rts.ch – .