Réorganisation de l’office du patrimoine et de l’archéologie (OPAN) en trois bureaux distincts

Réorganisation de l’office du patrimoine et de l’archéologie (OPAN) en trois bureaux distincts
Réorganisation de l’office du patrimoine et de l’archéologie (OPAN) en trois bureaux distincts

Afin d’accroître la clarté du fonctionnement de l’État dans les domaines de la conservation du patrimoine et de l’archéologie, l’Office du patrimoine et de l’archéologie (OPAN) est remplacé par trois offices distincts : l’Office cantonal d’archéologie (OARC), l’Office cantonal du bâti et immatériel (OCPI) et le Laténium.

En 2012, l’Office du patrimoine et de l’archéologie (OPAN) a été créé au sein du service de la culture (SCNE) de l’Etat de Neuchâtel. Il a réuni dans un centre dédié au patrimoine les compétences de l’administration cantonale dans les domaines de l’archéologie et de la conservation du patrimoine ainsi que du parc archéologique et musée du Laténium. Ce regroupement avait pour objectif de favoriser les synergies dans le domaine de la protection et de la valorisation du patrimoine bâti, immatériel et archéologique. Il visait également à faciliter le partage des compétences relatives à la gestion des avis de permis de construire – une tâche essentielle du canton, relevant selon les cas de ses missions archéologiques ou de son mandat de conservation du patrimoine.

EEn 2024, on constate que le volume des demandes d’avis de permis de construire a sensiblement augmenté dans les deux zones. Afin de limiter le risque de confusion pour les administrateurs entre les demandes à adresser à l’archéologue cantonal et celles relevant de la responsabilité du conservateur cantonal, le Conseil d’Etat a décidé de réorganiser l’OPAN en trois entités distinctes, qui restent sous l’égide du service de la culture (SCNE) :

  • L’Office cantonal d’archéologie (OARC), dirigé par Mme Sonia Wüthrich, archéologue cantonale et chef du bureau.
  • L’Office cantonal du patrimoine bâti et immatériel (OCPI), dirigé par M. Frédéric Frank, conservateur cantonal et chef du bureau.
  • Le Laténium, dirigé par M. Marc-Antoine Kaeser, directeur du Laténium et chef du bureau.

Cette évolution de l’organigramme améliore la lisibilité du fonctionnement de l’État pour ses citoyens sans pour autant affecter les liens de collaboration étroits entre l’archéologie cantonale, le Laténium et la conservation du patrimoine qui se sont tissés depuis leur regroupement en 2012. La nouvelle organisation en trois offices ne nécessiter tout engagement financier supplémentaire de la part de l’État. L’ex-OPAN s’étant naturellement organisée en interne selon ce fonctionnement en trois branches, le Conseil d’Etat s’attend à une transition en douceur pour les salariés concernés.

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV faut-il raser les forêts du Sud Aveyron ? – .
NEXT Déclaration finale. Les recommandations adoptées par le Congrès national de l’Institution socialiste des élus municipaux et professionnels visent à redonner de la valeur aux institutions élues