après une saison contrastée, Issouf Sissokho est à un tournant

après une saison contrastée, Issouf Sissokho est à un tournant
Descriptive text here

jeIl a repris l’entraînement le 15 mai 2023, après quelques semaines de convalescence au centre médical fédéral de Clairefontaine. Trop serré pour participer au sprint final, mais déterminé à se préparer à laisser derrière lui les blessures – périostite, épaule, pubalgie puis deux blessures au quadriceps – qui avaient pollué ses deux dernières saisons. Un an plus tard, le choix d’Issouf Sissokho et du staff médical bordelais de se donner du temps s’est révélé payant : le milieu de 22 ans est sur le point de boucler pour la première fois un exercice au niveau professionnel sans encombre.

« Physiquement, ça va bien », se réjouissait-il le 28 mars en conférence de presse, sans cacher une petite frustration : temps de jeu irrégulier (28 apparitions en L2, 12 titularisations). « Quand on n’enchaîne pas (les matches), ce ne sont pas les mêmes performances mais je suis toujours content du chemin parcouru. Maintenant, je veux jouer encore plus. Cela ne dépend pas toujours de moi. » La suspension de Gaétan Weissbeck, ce vendredi contre Ajaccio, puis celle de Danylo Ignatenko à Concarneau le 10 mai, peuvent lui rouvrir la porte.

Moins vu depuis février

Depuis août, Issouf Sissokho n’a pas réussi à se défaire du rôle de « couteau suisse » du banc qu’endossait son ancien entraîneur David Guion. Comme « doublure » de Weissbeck en 10, de Pedro Diaz devant la défense ou encore d’excentrique droit. Paradoxalement, sa deuxième titularisation sous les ordres d’Albert Riera, manquée et marquée par une sortie à la mi-temps au QRM (3-2), avait ouvert sa meilleure série de la saison. Gaétan Weissbeck expulsé, l’international espoir malien avait réalisé cinq titularisations lors des huit prochaines journées de L2 (3 victoires et deux nuls ; 5 de moyenne au classement « Sud Ouest ») avec pour finir ses deux meilleures performances contre Grenoble et à Amiens.

Le suivant à Rodez, moyen après le remplacement au pied levé de Weissbeck blessé lors de l’échauffement, a marqué un tournant (2-2), apparemment dépassé par le revenant Alexi Pitu dans la hiérarchie des milieux relais. Ses dernières opportunités, remplacer au dernier moment le Roumain blessé contre Bastia (2-3) et en fin de match à Saint-Etienne (1-2), n’ont pas joué en sa faveur.

Pour Albert Riera, « c’est un joueur capable de courir davantage, étant dans plusieurs parties du terrain. Dans notre jeu de position, il sait ce qu’il a à faire. Il s’est amélioré là-dessus.

Sissokho sait que son coach attend de lui qu’il soit plus décisif, buteur ou passeur

Tout reste ouvert

Avec des statistiques plutôt intéressantes (90% de passes réussies, 3 ballons récupérés par match en moyenne), son volume et sa capacité à se projeter vers le but adverse, Sissokho sait aussi que son coach attend de lui qu’il soit plus décisif. Son deuxième et dernier but remonte à décembre 2021 face aux amateurs des Jumeaux de Mzouazia et il ne compte qu’une seule « passe décisive » (penalty provoqué contre QRM en août 2022). « Cela se fera en essayant davantage de frappes », pense-t-il. Je ne suis pas allé loin ces derniers temps. Je n’ai pas peur d’essayer mais j’ai été entraîné pour privilégier le collectif et si mon ami est dans une meilleure position, je ferai la passe. » En interne, on salue son état d’esprit mais on souligne aussi qu’il a été trop irrégulier cette saison jusqu’ici pour bousculer la hiérarchie.

Quatre ans et demi après son arrivée au Haillan, l’été sera un tournant dans la carrière du Malien, si prometteur lors de ses débuts en Ligue 1 avec Jean-Louis Gasset puis Vladimir Petkovic. Lors de sa prise de fonction à l’été 2021, le président Gérard Lopez le voyait comme le joueur d’avenir de l’équipe. Les Jeux Olympiques, où il espère pouvoir se produire aux côtés de son ami adolescent Kamory Doumbia, révélé cette saison avec Brest, seront peut-être l’occasion de franchir un cap.

Et il y aura le mercato, à un an de la fin de son contrat. Les deux options – prolongation ou mise sur le marché – sont ouvertes. Dans le flou autour de l’avenir du club à tous les niveaux, sportif et financier, un point doit être fait avant la fin du championnat. D’ici là, il devrait avoir l’occasion de faire bonne impression.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’ancien directeur de l’ARS accuse les élus d’en être responsables
NEXT Trois voleurs de véhicules présumés arrêtés