« Nous sommes dans le flou total » témoigne un salarié du Casino Odysseum de Montpellier, qui risque de fermer

« Nous sommes dans le flou total » témoigne un salarié du Casino Odysseum de Montpellier, qui risque de fermer
« Nous sommes dans le flou total » témoigne un salarié du Casino Odysseum de Montpellier, qui risque de fermer

L’hypermarché Casino de la galerie Odysseum à Montpellier risque de fermer ses portes. C’est le seul magasin qui n’a pas trouvé preneur dans l’Hérault, et les 85 salariés pourraient se retrouver au chômage du jour au lendemain d’ici juillet 2024.

En attendant, le Casino Odysseum brade ses articles. Les rayons deviennent visiblement vides, et les salariés sont dans un vide total. Moins 50, moins 70 % et le mot « déstockage » est écrit en grosses lettres sur plusieurs panneaux. Le Casino Odysseum brade ses articles, et pourtant : “on n’a pas d’activité comme quand tu vas chez Carrefour où tu travailles toute la journée, ici, on a des lacunes, explique Shana (c’est un prénom d’emprunt) qui est caissière ici depuis cinq ans. Au fil du temps, elle a vu les clients partir. Cela peut durer une heure, deux heures ou trois heures. Quand on attend des clients toute la journée, c’est compliqué de travailler dans ces conditions.

La boutique Casino de la galerie Odysseum affiche de nombreuses promotions © Radio-France
Léonie Cornet

D’ici juillet, le magasin pourrait fermer, mais les employés ont très peu d’informations. « Cela fait déjà plus d’un an que nous sommes dans le flou, Shana continue. On savait que les magasins Casino allaient mal, mais on n’en savait plus. On a commencé à le découvrir avant les vacances, sauf qu’au final, on ne sait toujours rien. On sait juste que le 2 juillet, il n’y aura plus de Casino, mais concernant les magasins qui ne sont pas repris, on n’en sait pas plus.

Plus de 25 magasins Casino sans acheteurs

En France, une vingtaine de magasins Casino n’ont toujours pas trouvé preneur. Shana envisage déjà un changement de carrière. « Moi qui aimais le contact avec les gens, je n’en peux plus. Je pense que je vais retourner à mon premier métier, qui était agent administratif.

Contactée, la direction n’a pas répondu à nos demandes. Une réunion est prévue prochainement pour que les salariés puissent décider de leur sort. Hervé Louboutin, délégué CGT chargé du commerce dans l’Hérault, est en contact régulier avec les salariés de ce magasin. Il décrit une situation particulièrement difficile à vivre : les salariés souffrent énormément, parce qu’ils n’ont aucune idée de ce qui se passera le 1er juillet, que l’on baisse le rideau ou non. Je me sentais très mal à l’aise de leur part. J’ai rencontré une caissière qui travaille dans ce magasin depuis plusieurs années, et elle ne sait même pas si elle pourra partir en vacances en juillet. Plusieurs salariés sont en arrêt maladie, d’autres sont partis. La spécificité de ce magasin, qui ne génère pas de chiffre d’affaires, est d’avoir recruté un très grand nombre d’étudiants. Sur 85 salariés, il y a beaucoup d’employés à temps partiel, notamment des étudiants et des mères célibataires.

Le loyer est-il trop cher ?

Une des raisons évoquées par les syndicats qui pourrait expliquer la difficulté de trouver preneur est le coût du loyer, plus élevé qu’ailleurs, car le magasin est au milieu d’une zone commerçante animée. « D’après les informations dont nous disposons aujourd’hui, c’est le prix du terrain qui est excessif par rapport à la rentabilité du chiffre d’affaires du magasin, explique Hervé Louboutin. Nous n’avons pas de détails sur le prix du loyer, mais c’est très cher. Ce magasin était la vitrine du Casino à l’époque de sa construction, nous avons voulu en faire le paquebot du groupe, mais ce magasin n’est pas du tout rentable, puisque la fréquentation n’est liée qu’à la fréquentation du centre commercial, avec un panier moyen qui est très faible par rapport au nombre de clients.

Ailleurs à Montpellier, le Casino du quartier de Celleneuve va devenir Auchan en juin, celle de Près des Arènes et d’un Intermarché. A Béziers, le Casino situé route de Pézenas devient officiellement Auchan ce jeudi 2 mai 2024 au matin. Pour les magasins ayant trouvé repreneur, une rencontre nationale est prévue ce jeudi entre les salariés et les groupes Auchan et Intermarché.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Plusieurs syndicats manifestent au conseil général de la CAQ
NEXT les médias sociaux sont des « pousseurs virtuels », selon Legault