Les travailleurs manifestent dans les rues de Sherbrooke

Les travailleurs manifestent dans les rues de Sherbrooke
Les travailleurs manifestent dans les rues de Sherbrooke

1euh Le mois de mai marque la Journée internationale des travailleurs. Pour l’occasion, des manifestants se sont rassemblés dès midi au parc Jacques-Cartier, à Sherbrooke, pour une conférence de presse.

Une trentaine d’entre eux ont ensuite défilé dans les rues de Sherbrooke.

La manifestation était organisée par Solidarité populaire Estrie, qui regroupe de nombreux organismes et syndicats de la région.

Solidarité populaire Estrie (SPE) tient à souligner l’incroyable résilience des travailleurs qui continuent de soutenir notre société malgré des conditions de vie de plus en plus difficiles.a indiqué le regroupement dans un communiqué.

Alors que l’inflation continue de ronger les salaires et que le coût de la vie augmente, il est de plus en plus difficile de vivre dignement au Québec. Non seulement de plus en plus de travailleurs gagnent des salaires insuffisants, mais la crise du logement et l’insécurité alimentaire contribuent également à les maintenir dans une situation de précarité économique et sociale.il ajouta.

Les travailleurs demandent notamment de taxer davantage la richesse et de réinvestir dans le secteur public.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

Le groupe appelle notamment à taxer davantage la richesse et à réinvestir dans réseau public et filet social québécois.

Pour la coordonnatrice d’Illusion-Emploi de l’Estrie, Nellie Quane-Arsenault, la situation actuelle de plusieurs travailleurs constitue un non-sens.

Les travailleurs travaillent à temps plein et doivent s’adresser aux banques alimentaires et occuper plusieurs emplois pour y arriver. Nous n’en sommes plus capables. Nous atteignons un point de rupture et il faut que quelque chose se passe.

Une citation de Nellie Quane-Arsenault, coordonnatrice d’Illusion-Emploi de l’Estrie
>>>>

Ouvrir en mode plein écran

La Journée internationale des travailleurs est célébrée le 1er mai.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

Pour elle, il est important de exiger des conditions de travail et de vie décentes au Québec.

Elle dénonce aussi avec force la hausse du salaire minimum de 0,50 $ dans la province, entrée en vigueur mercredi. $de l’heure dans2024 ? Personne. Même selon leIRISles chiffres sont autour de 22,23$ de l’heure pour échapper à la pauvreté et vivre dignement », « texte » : « Qui peut vivre avec 15,75 $ de l’heure en 2024 ? Personne. Même selon IRIS, les chiffres tournent autour de 22,23 dollars de l’heure pour sortir de la pauvreté et vivre dignement”}}”>Qui peut vivre avec 15,75 dollars de l’heure en 2024 ? Personne. Même selon leIRISles chiffres tournent autour de 22,23 dollars de l’heure pour sortir de la pauvreté et vivre dignementinsiste-t-elle.

La manifestation de mercredi devait se terminer devant l’hôtel de ville de Sherbrooke.

Avec les informations de Marie-Hélène Rousseau

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Mots lus et lieux à Maleprade
NEXT elle aurait forcé son fils de 5 ans à faire une fellation, pendant que le père filmait