Hausse moyenne des prix de 3% au RTC

Hausse moyenne des prix de 3% au RTC
Hausse moyenne des prix de 3% au RTC

Le Réseau de Transport de la Capitale (RTC) a décrété une augmentation moyenne de 3% de ses tarifs. Cette augmentation, qui s’appliquera à partir du 1er juillet, est qualifiée de « raisonnable » par les dirigeants du Réseau.

La décision a été prise mercredi soir lors d’une réunion ordinaire du conseil d’administration du RTC.

Le tarif « général », valable pour un seul passage, passera de 3,40 $ à 3,50 $. Lorsque le paiement est effectué en espèces, le coût demeurera fixe à 3,75 $.

Le coût d’un laissez-passer mensuel général passera de 94,50 $ à 97,25 $. Il en va de même pour le pass pour étudiants et seniors de plus de 65 ans, qui passera de 63 $ à 64,85 $. Le très populaire ensemble de 20 billets coûtera bientôt 2 $ de plus (63 $ au lieu de 61 $).

10$ pour une journée

C’est le pass journalier qui connaîtra la plus forte hausse (+8,1%), passant de 9,25$ à 10$.

Le pass métropolitain mensuel, qui a récemment bénéficié d’une baisse marquée de près de 30 %, reste gelé à 105 $. Il est valide sur les autobus de Québec et ceux de la Société de transport de Lévis.

Le billet illimité « FestiBus », qui permet de voyager pendant les 11 jours du Festival d’été, coûtera 34 $ au lieu de 32,50 $.

Augmentation « raisonnable »

Qualifiant cette augmentation moyenne de « raisonnable », Maude Mercier Larouche, présidente du RTC, a soutenu « qu’en indexant les tarifs avec une augmentation modérée, on favorise l’utilisation du transport collectif en en faisant une option de déplacement économique. et flexible.

Selon elle, « la grille tarifaire annoncée aujourd’hui (mercredi) vise à poursuivre notre dynamique en matière de reprise de la fréquentation, qui était de 95 % pour le premier trimestre de l’année par rapport aux chiffres d’avant la pandémie. C’est donc la preuve que les clients reviennent et que nos différents titres répondent à leurs besoins. »

La nouvelle hausse tarifaire intervient dans un contexte de crise aiguë liée au financement des transports collectifs au Québec.

Démission

Mercredi soir, Jackie Smith, chef de Transition Québec, a annoncé sa démission du conseil d’administration du RTC, invoquant un souci de « cohérence » avec sa promesse électorale de rendre les transports publics gratuits au Québec.

Plus tôt dans la journée, ce dernier avait lancé « un ultimatum » au maire Marchand en exigeant que ce dernier impose une hausse de 1 167 $ de la taxe d’immatriculation – soit le coût annuel d’un laissez-passer d’autobus – pour pouvoir financer le RTC.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des entrepreneurs achètent des maisons pour accueillir les travailleurs étrangers
NEXT Plusieurs grands industriels manquent d’électricité