66 personnes ont débarqué dans le port après avoir tenté de rejoindre l’Angleterre

66 personnes ont débarqué dans le port après avoir tenté de rejoindre l’Angleterre
66 personnes ont débarqué dans le port après avoir tenté de rejoindre l’Angleterre

Ce mercredi matin, vers 9 heures, un bateau pneumatique de sept ou huit mètres de long, avec à son bord 66 personnes, dont trois enfants, a quitté la plage de Saint-Martin, à Petit-Caux, juste à côté de la centrale nucléaire de Penly, dans le but d’atteindre l’Angleterre. Un bateau de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) de Dieppe, avec sept personnes à son bord, a pris la mer pour porter secours.

Les occupants refusent d’abord l’assistance de la SNSM

Mais les personnes à bord n’ont pas demandé d’aide et ont refusé toute assistance, affirment les sauveteurs en mer. Le pneumatique a donc poursuivi son voyage, doucement, avec pour objectif d’arriver dans les eaux anglaises. Le but étant d’arriver officiellement en Angleterre, au milieu de la Manche et de solliciter l’aide britannique.

Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Escortés par la gendarmerie maritime, les 66 personnes ont fini par se retrouver en difficulté, comme le craignait un secouriste de la SNSM : “Ils sont à très basse vitesse car ils sont surchargés, ils ont peu de carburant et ne pourront pas rejoindre les côtes anglaises.”

Un appel à l’aide dans l’après-midi

Dans l’après-midi, alors que le bateau était à la dérive selon la préfecture de Seine-Maritime, le bateau, toujours dans les eaux françaises, a finalement demandé de l’aide aux gendarmes qui l’accompagnaient. Ils ont tous été récupérés à bord de l’Yser, un bateau de surveillance côtière. L’Abeille a également été dépêchée sur place pour récupérer le bateau.

Les 66 personnes qui ont tenté la traversée ont toutes été débarquées à Dieppe, quai de la Somme vers 20 heures, et ont été prises en charge par les policiers et les pompiers. Ils sont accueillis dans un gymnase mis à disposition.

Trois personnes soupçonnées d’être des passeurs ont été placées en garde à vue.

Ce n’est pas la première fois qu’un bateau comme celui-ci tente la traversée vers Dieppe. En novembre 2021, un bateau avec 22 personnes à bord est parti de la même plage de Petit-Caux avant de rapidement tomber en panne. Ils ont ensuite été secourus par les sauveteurs en mer.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV nos « fers de lance » à la BRVM – .
NEXT L’Algérie impose un black-out total sur le match contre le Maroc