entre 2 500 et 3 800 manifestants à Strasbourg, Mulhouse et Colmar

entre 2 500 et 3 800 manifestants à Strasbourg, Mulhouse et Colmar
entre 2 500 et 3 800 manifestants à Strasbourg, Mulhouse et Colmar

Ce mercredi 1er mai, les différents syndicats alsaciens ont appelé à manifester dans les trois grandes villes, Strasbourg, Mulhouse et Colmar.

Selon l’intersyndicale, le 1er mai Strasbourg, qui a débuté à 10h30, a rassemblé entre 2 500 et 3 000 personnes au début de la manifestation. Selon la préfecture, 900 personnes ont défilé dans le cortège emmené par l’intersyndicale, ainsi que 700 autres pour le « carnaval de la colère » qui a quitté le palais universitaire pour rejoindre le centre-ville. Les principaux slogans sont la lutte contre l’austérité et une Europe des travailleurs unis. L’intersyndicale regroupe la CFDT, la CGT, la FSU, FO et l’UNSA. C’est-à-dire tous les principaux syndicats, à l’exception de la CFTC, qui ne défilera pas dans le Bas-Rhin ce 1er mai. Ils sont rejoints par des syndicats étudiants comme la nouvelle Alternative étudiante de Strasbourg.

Causes palestinienne et iranienne

À l’arrière du cortège, keffiers et drapeaux palestiniens côtoient blouses et banderoles des différents syndicats. Le sujet palestinien « s’impose de facto », pour Étienne, syndicaliste de l’UNSA.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur ” J’accepte “des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur “J’accepte tous les cookies”vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix


J’accepte
J’accepte tous les cookies

La cause iranienne est représentée par le conseil de solidarité avec le mouvement démocratique du peuple iranien, qui expose des portraits de syndicalistes iraniens, arrêtés par le régime, et du rappeur Toomaj Salehi, condamné à mort pour son soutien aux manifestations contre le pouvoir. .

Convergence franco-allemande à Deux-Rives

Peu avant 12h30, les manifestants ont lentement atteint la passerelle Mimram pour converger avec les travailleurs allemands à la frontière. Certains militants palestiniens ont rejoint le cortège principal et ont brandi un grand drapeau au bord de l’allée.

Venus de l’autre côté de la frontière, les syndicats ver.di, IGM, EVG et le DKP, Parti communiste allemand, sont représentés par une trentaine de personnes.

La manifestation s’est dispersée peu avant 13 heures

A Mulhouse ils étaient près de 700, dont 300 Kurdes, à manifester pour le 1er mai. Une manifestation sans débordement qui s’est terminée après 1h39 de marche jusqu’au parc Salvator pour un grand barbecue.

« Nous exigeons de vivre mieux »

A Colmar, une centaine de manifestants sont descendus dans la rue ce mercredi matin, principalement à l’appel de la CFTC et de la CGT. “Nous exigeons de vivre mieux”, affirme Jean-Marc Michalak, du syndicat local de la CGT qui dénonce des réductions supplémentaires de droits prévues par le gouvernement, notamment la réduction de 18 à 12 mois de la durée maximale d’indemnisation ou la dégressivité. des allocations.

Le cortège, qui comprenait également quelques membres du parti socialiste (PS) de la FSU territoriale, a traversé une partie du centre-ville avant de converger devant la préfecture.

A Séléstat, 50 personnes se sont rassemblées à 15 heures sur la place de la gare pour une manifestation statique.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Au Sénégal, les nouvelles autorités font face au défi de la régulation de la pêche
NEXT 2,4 tonnes saisies par la Marine nationale française au large de la Martinique