Les Fines Lames de Dieppe brillent sur la scène nationale

Les Fines Lames de Dieppe brillent sur la scène nationale
Les Fines Lames de Dieppe brillent sur la scène nationale

Par Philippe Beaufils
Publié le

1er et 24 mai à 19h30

Voir mon actualité
Suivez Dieppe Informations

C’est la haute saison pour les Fines lames de Dieppe qui voyagent beaucoup pour participer à des compétitions, le plus souvent de haut niveau.

Ces dernières semaines, les seniors, hommes et femmes, ont porté les couleurs du club présidé par Nicolas Coruble.

Un président fier de ses troupes puisque lui et certains de ses amis vétérans avaient entamé la moisson de bons résultats et donné en quelque sorte l’exemple.

Quand Dieppe affronte Dieppe

Veterans in Mickey Land n’est pas le titre d’un livre ou d’un film, mais c’est au Val d’Europenon loin du célèbre parc d’attractions, où a débuté il y a quelques semaines la série de concours des lames Fines de Dieppe.

Une rencontre importante puisque c’était le seule épreuve qualificative pour les championnats de France.

Le club dieppois était présent avec deux équipes qui ont connu des fortunes diverses, même si pour les deux, l’objectif a été atteint avec une qualification pour la rencontre nationale.

En première formation, Matthias Gonnord, Philippe Chauvat et Jean Stock font équipe avec le président Nicolas Coruble.

Vidéos : actuellement sur Actu

Placée dans un groupe difficile, cette équipe s’en sort plutôt bien.

D’abord une victoire sur Lille (45-44), une défaite contre Levallois (38-45) et un net succès contre Ivry (44-25) assurent l’arrivée des Dieppois. en 13e position dans la table finale.

Après avoir été exemptés, ils ont dominé Nîmes (44-40), mais ont ensuite eu le malheur de se retrouver face à l’autre équipe dieppoise.

« Nous avons pris un mauvais départ et avons donc pris un retard que nous n’avons jamais pu rattraper. C’est une défaite frustrante (27-45), car je pense qu’on avait les moyens d’aller plus loin”, estime Nicolas Coruble qui, avec ses partenaires, doit se remobiliser pour les matches de classement.

Les Dieppois s’en sortent bien avec trois succès consécutifs, face à une alliance Île-de-France/Ouest (45-29), Laon (43-29) et la Garde républicaine de Paris (45-44).

Ils terminent à 9he se classent et sont qualifiés pour les championnats de France (il fallait finir dans les 16 premiers).

La deuxième équipe de lames Fines, composée de Patrick Chauvat, Benoit Delattre, Federico Bollati et Yves Carnec, a réalisé un bon parcours.

D’abord, trois victoires de groupe contre Lille (45-36), Troyes (45-24) et Nîmes (45-31) pour arriver dans le tableau à la quatrième place

Les victoires appellent aux victoires ensuite contre Levallois, Dieppe (2), L7P et une autre équipe de Levallois pour se retrouver en finale.

Ce sera très serré et les Dieppois le perdront à mort subite face à la Garde Républicaine (42-43), mais deuxièmement, ils seront à la réunion nationale.

Ce faisant, les femmes âgées se sont rendues à Talent pour un circuit national.

Ils étaient trois et dans un contexte difficile, ils ont obtenu des résultats satisfaisants.

Donc Sandra Laisney, qui est V2, sort de son groupe avec un bilan positif, quatre victoires et deux défaites.

Elle remporte ensuite deux matches avant d’être éliminée en 1/16ème de finale.e final au 29ème range.

Pour sa part, Elena Seille a fait le même parcours dans le tableau, mais avait auparavant un pire bilan dans le groupe, de sorte qu’elle a terminé 32e.

Bon, c’est la même chose ou presque pour Lauriane Bodinégalement battu en 1/16e finale, mais son bilan de quatre succès et une seule défaite dans le groupe lui permet de se classer 22e.

Les vétérans sur les podiums comme les seniors

C’est ensuite l’heure d’un rendez-vous important pour les Fines lames de Dieppe avec le circuit national des vétérans à Aubière, tout près de Clermont-Ferrand.

Durant le week-end, se déroulent une compétition individuelle hommes et femmes, mais aussi une épreuve par équipes qui doit décerner des qualifications et des places pour les championnats de France.

Les femmes sont les premières à agir, au niveau individuel, avec Nicolle Martin en compétition dans la V3.

Une seule victoire dans le groupe, contre cinq défaites et une élimination au premier tour pour terminer 23e.

C’est mieux du côté des V2 avec trois Dieppoises sur les pistes.

Geetat Chauvat au départ plutôt malchanceuse avec deux victoires de groupe, mais quatre défaites, et pour elle aussi une défaite dès son entrée dans le tableau pour terminer 25ème.

Après, Pia Albertson a impressionné les observateurs en remportant ses six matches de poule.

Elle continue sur sa lancée au classement avec trois succès sur le même score (10-4), mais elle échoue en demi-finale (6-10) et monte sur la troisième marche du podium.

Un podium avec lequel elle partagera Sandra Laisney qui sera un cran plus haut.

Elle a concédé une défaite dans le groupe avant d’accélérer pour dominer tous ses adversaires jusqu’en finale, souvent avec la manière, notamment (10-1) et (10-2).

Elle a perdu d’une touche en finale, mais peut être fière de sa deuxième place.

Enfin, de bonnes choses également du côté des V1.

D’abord avec Mélanie Feytie invaincu dans le groupe, mais qui a perdu de manière assez surprenante en 1/8 de finale et s’est classé neuvième.

En revanche, quasiment aucun problème pour Pascale Ergand qui après avoir concédé un assaut dans le groupe, sur six matches, passera à la vitesse supérieure dans le tableau final.

Pascale Ergand a remporté l’étape du circuit national de Talence dans sa catégorie. ©FLD

Elle apparaît presque « intouchable » et remporte donc la compétition.

Chez les hommes, un bon parcours Patrick Chauvat qui terminera troisième V2.

Selon Nicolas Coruble, il « a fait preuve de la régularité qui lui a parfois manqué dans certaines compétitions et mérite sa belle troisième place ».

Le président des Fines Lames a en effet admis avoir eu « de bonnes sensations dans le groupe avec six succès avant de perdre d’une touche en 1/16 ».e finale pour un 18e place quelque peu décevante dans la V1″.

Dans la même catégorie, Matthias Gonnord est illustré d’une belle manière.

Après un début tranquille dans le groupe, il enchaîne les succès nets au classement, mais se blesse en 1/8 de finale.

Il a quand même gagné, comme en quart de finale, mais n’a rien pu faire en demi-finale et s’est montré entièrement satisfait de sa troisième place.

Les têtes de série numéro 1 féminines en « France »

Reste la compétition par équipes où le club dieppois engage deux équipes.

« Il y a eu trop de blessés pour faire plus, d’autant plus qu’il faut respecter les restrictions d’âge pour le nombre total des membres de l’équipe. L’objectif était aussi de se qualifier pour les championnats de France avec des classements qui évitent de concourir trop tôt et c’est mission accomplie.

Ainsi, l’équipe, composée de Geetat Chauvat, Sandra Laisney et Nicolle Martin, a remporté deux matches et en a perdu trois pour terminer à la sixième place toute la journée. L’autre équipe, composée de Pascale Ergand, Pia Albertson, Mélanie Feytie et Sophie Saudo, a remporté ses cinq matches et entrera en première position dans les championnats de France.

Avec ces classements respectifs, les deux équipes des Fines lames de Dieppe ne pourront s’affronter qu’en finaleil vous suffit donc d’y accéder…

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Bientôt 49 places supplémentaires sur cette aire de covoiturage sur l’A28
NEXT Les plus grands footballeurs de Guadeloupe