A Zurich et Bâle, un 1er mai quasiment sans incident

A Zurich et Bâle, un 1er mai quasiment sans incident
A Zurich et Bâle, un 1er mai quasiment sans incident

Plusieurs milliers de personnes avaient rejoint le centre de Zurich à l’appel des syndicats et de la gauche pour réclamer, entre autres, de meilleurs salaires à l’occasion du 1er mai. Alors que le cortège officiel s’est dispersé en début d’après-midi, la police zurichoise indique qu’aucun “incident significatif” n’a été signalé pour l’instant.

Chemin faisant, des personnes cagoulées, décrites par la police comme appartenant à des groupes d’extrême gauche, ont vandalisé certaines vitrines, notamment dans la Bahnhofstrasse. Les devantures de l’UBS, du Crédit Suisse, de H&M ou encore du chocolatier Läderach ont été peintes ou brisées. Dans l’ensemble, la manifestation s’est déroulée sans excès.

Les manifestations se sont également déroulées dans l’ensemble dans le calme à Bâle. Environ 2 000 personnes ont pris part au cortège principal. Certaines déprédations ont été signalées.

Peu après 15 heures, «plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées et ont organisé une manifestation non autorisée» à Zurich, ont indiqué les autorités cantonales. La manifestation a été rapidement stoppée par la police zurichoise. Un deuxième foyer, plus petit, s’est formé peu de temps après dans l’une des rues principales. Deux personnes ont été initialement arrêtées. Mais lors de ces contrôles, d’autres manifestants se sont montrés peu coopératifs et ont même harcelé les agents sur place. Résultats des courses : des dizaines de personnes ont été contrôlées. Sept ont été arrêtés et conduits au commissariat.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quel temps fera-t-il à Évron et ses environs le jeudi 23 mai 2024 ? – .
NEXT « La disparition des dernières traces de la gauche » avec l’éviction de Bérengère Lassouque-Sabourault