Les premiers cahiers de doléances de Diomaye Bassirou Faye – .

Les premiers cahiers de doléances de Diomaye Bassirou Faye – .
Les premiers cahiers de doléances de Diomaye Bassirou Faye – .

Le 1er mai 2024, alors que le monde célèbre la Journée internationale des travailleurs, le Sénégal fait face à des tensions sociales croissantes avec la fin du règne de Macky Sall. Les nouvelles autorités, sous la direction de Bassirou Diomaye Faye, ont entamé des négociations avec le patronat et les centrales syndicales dans l’espoir de répondre aux préoccupations des travailleurs.

Cette journée est marquée par diverses activités telles que des défilés, des conférences et des journées d’études. Cependant, au Sénégal, l’année a été caractérisée par des grèves récurrentes, notamment celles des autorités locales et des difficultés croissantes dans divers secteurs, notamment la presse, l’éducation, la santé ou les hydrocarbures. Des négociations sont en cours dans certains secteurs, mais les enseignants du secteur privé ne bénéficient pas encore d’augmentations de salaire ni de meilleures conditions de travail.

Ainsi, les travailleurs attendent avec impatience de présenter leurs doléances aux nouvelles autorités, soulignant que les revendications précédentes n’ont pas encore été pleinement satisfaites. Le dialogue social tripartite devrait être au cœur des discussions, avec un engagement à renforcer la protection sociale et la solidarité dans tous les secteurs.

Le 1er mai trouve ses origines aux États-Unis, notamment à Chicago, où éclate le 1er mai 1886 une grève pour la journée de huit heures, suivie deux jours plus tard d’une manifestation violemment réprimée par la police.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cherbourg. Abandonné par sa compagne, il se déchaîne sur un homme qui la fréquente
NEXT Le Mali s’engage à répondre à 61% des besoins du Sénégal