A Avignon, Force ouvrière et la CFDT boudent le défilé du 1er-Mai

A Avignon, Force ouvrière et la CFDT boudent le défilé du 1er-Mai
Descriptive text here

L’intersyndicale avait donné rendez-vous ce mercredi à 10 heures devant la cité administrative d’Avignon, cours Jaurès. L’afflux massif du 1er mai 2023 semblait bien loin, avec ces milliers de manifestants alors mobilisés contre la réforme des retraites. Ce mercredi 1er mai 2024, ils étaient environ 400 à braver les nuages ​​menaçants et les fines gouttes de pluie, à l’appel de la CGT, de la FSU, de l’Unsa et de Solidaires. FO et la CFDT avaient décidé de célébrer seules la Fête du Travail.

« Au service des plus riches »

Dans le cortège, les drapeaux du PCF côtoyaient ceux de la Insoumise et du NPA. “Être tous ensemble est une obligation chaque 1er mai selon moi», vitupère Jean-Paul, 70 ans, qui dit ne pas avoir raté une manifestation importante depuis 40 ans à Avignon. Au cœur des enjeux de cette manifestation, »l’échec social du gouvernement» mais aussi des sujets d’actualité : Sciences-Po occupée par des militants pro-palestiniens, avec intervention policière, ou encore la guerre en Ukraine. Clin d’œil du monde capitaliste, une publicité ornait, par pure coïncidence, le cours Jaurès devant le théâtre Au Palace (anciennement Le Palace) On y lit un slogan que personne n’aurait pu adopter : « La rue, le meilleur endroit pour s’exprimer » .»

Frédéric Laurent est le secrétaire général de la CGT dans le Vaucluse : «Les travailleurs sont menacés d’un nouveau plan d’austérité. Le gouvernement annonce des milliards d’économies sur les politiques sociales, les services publics et la transition écologique.« Et de fustiger »la politique au service des plus riches au prix d’exonérations de cotisations sociales élevées. Monsieur Macron, nous n’entendons pas vous laisser carte blanche pour poursuivre la destruction du monde du travail « .

Après avoir écouté, dans le cortège, les sons de Chao et autres Bella Ciaoces manifestants refusent de se laisser enterrer sous trop de chaleur Chao Pantin.

En raison de divergences, Force ouvrière s’abstient de défiler

Ce n’est pas la première fois que FO se retire d’une manifestation. Ce mercredi matin, les adhérents du syndicat restaient à leur siège, avenue Monclar. Dans les débats actuels autour des élections européennes, c’est le positionnement clairement opposé aux idées d’extrême droite des autres syndicats qui a créé ces dissensions. “Notre priorité est de combattre la politique actuelle qui favorise justement l’émergence de l’extrême droiteprécise Étienne Raoul, nouvellement élu secrétaire général. Mais il n’y a aucune animosité entre nous.

Pas de manifestation donc pour FO mais un engagement idéologique toujours très marqué. En faveur des travailleurs et de l’outil syndical, «l’objet depuis 15 ans d’attaques combinées de la part des employeurs et des gouvernements successifs. « L’affaire des 17 ouvriers agricoles marocains de Malemort-du-Comtat illustre à quel point l’exploitation des salariés peut s’exercer, à tel point que leurs patrons ont été mis en examen pour « traite des êtres humains, conditions de travail et d’hébergement indignes et exécution de travaux dissimulés ».‘».

Dans son plaidoyer, le syndicat attaque pêle-mêle »les régressions dictées par la finance, les attaques contre le Code du travail, les attaques contre les droits syndicaux, les fermetures d’urgence fréquentes, l’éducation publique délabrée par les contre-réformes, l’économie de guerre« .

FO réclame également «un pour que les conflits cessent“.”Rien ne nous fera renoncer à notre revendication : « du pain, de la paix, de la liberté »‘.”

Top 10 des slogans du cortège à Avignon

Efficace : « Les actionnaires vivent du travail des autres »

Énigmatique : “On ne veut plus élire, on veut voter”

Junior : “Macron c’est mon école, pas la tienne” (pancarte tenue par un enfant)

Coup de poing : « Le fascisme est comme la gangrène »

Dans les nouvelles : “Avec Sciences Po et tous les refoulés”

Boîte de prison : « Ni béton ni maçonnerie »

Anti-Esprit Pierre de Coubertin : « Combattez pour gagner »

Documenté : “80 à 100 milliards d’évasion fiscale”

Se sentir coupable : « Il y a un goût de haine dans l’air. Les racistes votent. Et toi?”

Synthétique : “Ni dépendance à la finance ni poison de l’extrême droite”

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quinté du dimanche 19 mai 2024 à Auteuil : les pronostics
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités