la mise en service du nouveau centre funéraire est espérée pour la Toussaint

la mise en service du nouveau centre funéraire est espérée pour la Toussaint
la mise en service du nouveau centre funéraire est espérée pour la Toussaint

A côté du cimetière, le chantier du groupe Funecap annonce une concurrence accrue dans ce secteur d’activité.

Choisi il y a deux ans par la municipalité pour construire un nouveau centre funéraire à Agde, le groupe Funecap, poids lourd du secteur, qui compte parmi ses filiales la marque Roc Eclerc, sera en état de marche après l’été, comme le confirme Michèle Tardy, conseiller municipal chargé notamment de la gestion du cimetière. « Les travaux seront normalement achevés en septembre, même si la délivrance des autorisations nécessaires à de tels équipements prendra un peu plus de temps. En tout cas, une ouverture avant la Toussaint semble être un délai raisonnable.»

Lancez une bataille de prix

On sait que Michèle Tardy, réputée pour son franc-parler, n’apprécie pas que les familles agathoises soient parfois obligées de se rendre à Vias, Bessan, ou encore Béziers, pour accompagner leurs défunts. De son côté, la Ville n’avait jamais caché qu’elle souhaitait un peu plus de concurrence dans ce secteur d’activité, pour une meilleure offre de services bien sûr, mais aussi pour déclencher une bataille de prix entre les différents prestataires de services, qui profite généralement aux familles endeuillées. «Nous avons aussi insisté dans l’appel à projets sur les services, administratifs notamment»poursuit Michèle Tardy. « Par exemple, il y aura toujours une personne disponible à l’accueil pour renseigner et guider les familles. »

Quatre nouvelles chambres funéraires

D’un point de vue technique, ce futur centre funéraire aura une surface au sol d’environ 330 m² sur un terrain de 800 m² vendu 375 000 € par la Ville, alors qu’il était estimé 200 000 € par France Domaine. Il comprendra une maison funéraire, une agence funéraire « et aura surtout quatre chambres funéraires »» ajoute l’élu, pas peu satisfait de pouvoir présenter aux Agathois une offre supplémentaire qui leur manquait tant.

Nous continuons à agrandir le cimetière

“Nous commencions à être à l’étroit.” Michèle Tardy, l’élue responsable du cimetière, résume en quelques mots les problématiques rencontrées à l’ancien cimetière. Et si la municipalité récupère chaque année des tombes abandonnées en pleine terre, il a fallu se prononcer sur une nouvelle extension, là où l’association Le Chat agathois était implantée depuis plusieurs années et où le comité des fêtes d’Agde et du Cap entreposait du matériel.
Rappelons qu’à Agde, près de la moitié de la population a plus de 60 ans et que leur vieillissement pose de nouveaux problèmes, notamment en matière d’obsèques.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Madero ira plus loin
NEXT Le couvre-feu pour les moins de 13 ans entre en vigueur ce mercredi à Nice