à Strasbourg, la tradition du muguet perdure

à Strasbourg, la tradition du muguet perdure
à Strasbourg, la tradition du muguet perdure

Publié le 05/01/2024 16:31

Durée de la vidéo : 2 minutes

type="image/avif">>>>

1er mai : à Strasbourg, la tradition du muguet perdure
C’est la grande tradition du 1er mai : la vente du muguet un peu partout dans les rues. C’est le jour de l’année où tout le monde peut devenir vendeur, à une condition : que les brins de muguet proviennent du jardin ou aient été cueillis en forêt.
(France2)

C’est la grande tradition du 1er mai : la vente du muguet un peu partout dans les rues. C’est le jour de l’année où tout le monde peut devenir vendeur, à une condition : que les brins de muguet proviennent du jardin ou aient été cueillis en forêt.

En raison de la fête du Travail, la plupart des magasins ont fermé leurs portes, mais il existe encore quelques boutiques éphémères. A 28 ans, Guillaume Vignolle se lève tôt pour perpétuer une habitude d’enfance. “J’ai vendu du muguet quand j’avais 15 ans”, il se souvient. Le succès est garanti auprès des passants.

Le 1er mai est le seul jour de l’année où la vente ambulante est tolérée par la loi. Au pied de la cathédrale de Strasbourg (Bas-Rhin), la concurrence est rude. La ruée vers le muguet se produit aussi en forêt. Dans le nord de l’Alsace, les cueilleurs se succèdent. La cueillette est souvent une tradition familiale et la succession semble assurée. « Dès l’âge de 10, 11 ans, on récupérait ça dans les bois pour gagner un peu d’argent et aller à la fête foraine après », raconte Vincent Staut, cueilleur. Le muguet, avec sa fraîcheur et ses clochettes blanches, est une fleur éphémère toujours aussi appréciée.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les entreprises se tournent vers l’IA
NEXT Montormel. « 6 juin en fanfares » dans l’Orne