Le nouveau patron de Santé Québec démissionne du conseil d’administration d’Hydro

Le nouveau patron de Santé Québec démissionne du conseil d’administration d’Hydro
Le nouveau patron de Santé Québec démissionne du conseil d’administration d’Hydro

Dès que Christian Dubé a annoncé lundi que Mme Biron devenait la première présidente-directrice générale de Santé Québec, le ministre de la Santé a abordé la question des autres engagements de sa recrue et des éventuels conflits d’intérêts.

Mardi, elle a mis fin à son mandat au conseil d’administration d’Hydro-Québec. En tant qu’administratrice indépendante, elle a été nommée à ce poste pour quatre ans à compter du 31 mars 2021. Elle devait donc occuper ce poste jusqu’au 31 mars 2025.

Le soleil a appris qu’elle a remis sa démission à la présidente du conseil d’administration d’Hydro, Manon Brouillette. Mme Brouillette a partagé la nouvelle avec les autres membres mardi après-midi.

Elle garde ses affaires

Celui qui a été PDG de Biron Groupe Santé jusqu’en 2021 reste toutefois à la tête de Propulia Capital, un fonds d’investissement destiné aux entreprises émergentes du domaine de la santé.

Mais «il est libre de décisions dans ses investissements qui pourraient affecter le secteur de la santé au Québec», précise-t-on, au cabinet Dubé.

Le communiqué annonçant sa nomination parle de la création d’une « muraille de Chine » et d’un « écran éthique » pour éliminer tout conflit d’intérêts potentiel, conformément à la Loi sur la gouvernance du système de santé et de services. sociale.

Cela implique également les membres de sa famille. Son mari, Sylvain Poirier, avocat en droit de la santé, obtient des contrats avec des établissements du réseau de la santé. Sa sœur, Caroline Biron, dirige l’entreprise familiale Biron Groupe Santé.

« Cet écran prévoit qu’aucun échange n’est possible relativement à tout dossier lié au domaine de la santé dans lequel sa famille ou son mari pourrait être impliqué sur le plan professionnel et qui pourrait avoir un lien avec Santé Québec ou les institutions ou organismes que Santé Québec supervise », ajoute le cabinet du ministre Dubé.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV comment le dernier abattoir des Landes a été sauvé de la disparition
NEXT La FIFA parle d’un « festival » mondial des moins de 15 ans