MMA Lille deux galas en mai

MMA Lille deux galas en mai
MMA Lille deux galas en mai
Allan Landouzy participera au combat des étoiles du PEF 4 (photo JMD/Sports 5962)

Le MMA (Mixed Martial Arts) est le sport de combat le plus populaire. Au point de supplanter la boxe anglaise traditionnelle, actuellement en pleine crise en France. Lille accueille ainsi cette semaine deux tournois de MMA de Fédérations différentes : le Pro Evolution Fighting (PEF) 4 au Casino Barrière le jeudi 2 mai et le King of Fighters (KOF) 5 au Zénith le vendredi 3 mai.

Le MMA est le combat par excellence, puisqu’il permet tout, et regroupe tous les sports de combat. A tel point que ce sport a été longtemps interdit en France, avant d’être finalement autorisé en 2020 par le ministère des Sports. Depuis lors, il jouit d’une énorme popularité, notamment auprès des jeunes ; et elle compte aujourd’hui plus de 60 000 pratiquants. Le MMA permet tous les coups (poing, pied, genou, coude) en combinant les techniques de boxe anglaise et de muai-thai, avec en plus la combinaison des techniques de corps à corps, de projections et de soumission comme en lutte et en judo. Les deux combattants s’affrontent non pas sur un ring mais dans une cage d’où ils ne peuvent s’échapper. Cela rappelle un peu Mad Max 3…

Le Nord est déjà une place forte des sports de combat ultimes. Et il y a souvent des boxeurs à la base. C’est le cas de Soheb Bouafia, qui a créé le PEF à Lille. Le boxeur roubaisien prépare actuellement les Jeux Olympiques de Paris, pour lesquels il n’est pas encore qualifié. Mais en parallèle, il organise le 4ème gala amateur de MMA qui aura lieu le 2 mai au Casino Barrière de Lille.

Le PEF, une ligue nouvelle et nordiste

Vidéo PEF. Les temps forts du PEF 2 à Lille.

Créée en 2023, Pro Evolution Fighting s’est imposée depuis deux ans comme la ligue de référence des espoirs français et européens des arts martiaux mixtes. L’objectif : offrir un tremplin aux sportifs les plus prometteurs, et préparer idéalement leur entrée dans le monde professionnel.

Les spectateurs viennent pour l’événement lui-même, pas seulement pour soutenir les athlètes locaux. Nous avons recruté les combattants les plus populaires du circuit ! “, dit Soheb Bouafia, fondateur du PEF. ” L’idée est d’offrir aux athlètes un environnement sain et au public un spectacle spectaculaire, de haut niveau et une bonne ambiance. Nous développons une stratégie de performance et de qualité, c’est ce qui fait du PEF l’organisation amateur numéro 1 en France. »

Pour cela, Soheb Bouafia compte sur ses proches, et notamment ses frères, tous combattants. D’ailleurs, son jeune frère, Mahedine, figure sur l’affiche du PEF 4. Les Nordistes auront une belle occasion de montrer leurs qualités.

Les combattants du Nord exposés

C’est le cas de Alain Landouzy. Issu de la lutte, ce garçon de Saint-Saulve a découvert le MMA à Escautpont. Champion de France jeunes, il a également participé aux championnats d’Europe juniors. Depuis, il a livré 11 combats et les a tous remportés. Il espère devenir professionnel. Avant cela, il devra battre ce jeudi Charles Grossin. Un combattant qui remplace son adversaire d’origine, le finaliste européen Ugo Vidal, réparation du préjudice.

Jérôme Depraeter et Mahedine Bouafia à l’entraînement avant le PEF 4 (photo JMD/Sports 5962)

Dans les 10 combats de la soirée, on verra Mahedine Bouafiamais aussi d’autres combattants du Nord comme Jérôme Depraeter. » Le PEF est un événement classe et sécurisé, où tout le monde peut venir. » déclare ainsi Soheb Bouafia, qui pourrait lui-même tenter l’aventure MMA après les JO. ” Nous voulons briser les clichés autour du MMA. Pour ce faire, nous devons éduquer le public. »

PEF 4, jeudi 2 mai, 19h au casino Barrière de Lille.

LA CRÈME DU MMA À LILLE

Le lendemain, on passera au niveau supérieur, avec les pros. Ce sera à l’occasion de King of Fighters 5, la ligue française de MMA fondée par le célèbre Jérôme Le Banner avec Jérôme Bouffard. Le KOF arrive à Lille dans le cadre de sa tournée européenne. Au programme, 14 combats où l’on verra notamment les Roubaisiens Brandon Brachet, Abdel Driai, mais aussi le Lillois Salim El Ouassaidi et le Grand-Synthois Raphaël Tronché en poids lourds. Triple champion de France de boxe, le Nordiste s’est reconverti cette saison en MMA. A 34 ans, il disputera donc son premier combat à Lille dans sa nouvelle discipline. Plus de 5 000 spectateurs sont attendus pour ce gala exceptionnel. En deux jours, Lille est devenue une place forte du MMA.

Roi des combattants vendredi 3 mai 2024, 19h, au Zénith de Lille. Informations et réservations sur www.kofmma.com.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La légalisation du cannabis au Canada est associée à des taux plus élevés de visites aux urgences pour intoxication au pot chez les personnes âgées
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités