sa mère est « choquée » par le rapport de l’enquête administrative

sa mère est « choquée » par le rapport de l’enquête administrative
sa mère est « choquée » par le rapport de l’enquête administrative

« C’est comme si tout ce que ma fille a vécu ne s’était jamais produit. » Au micro de BFMTVLa mère de Samara a vivement réagi aux résultats de l’enquête administrative menée après la violente agression de sa fille par ses camarades de classe à Montpellier, début avril 2024. «J’ai été très choqué de découvrir tout cela» a assuré la mère de l’adolescente de 13 ans à nos confrères de BFMTV .

Pas de «faute coupable» du personnel, selon l’enquête administrative

Rendues publiques mardi 30 avril, les conclusions de l’enquête administrative ont estimé qu’elle ne pouvait conduire à des conclusions de « échec coupable » le personnel ou situation de harcèlement scolaire ». « Au vu des éléments portés à leur connaissance, les équipes pédagogiques ont fait ce qu’elles pouvaient » a souligné la ministre de l’Éducation nationale, Nicole Belloubet, à propos de France Inter.

Battue devant son école, Samara a été hospitalisée pour une hémorragie cérébrale, elle a été hospitalisée et placée un temps dans le coma.

« Même après avoir été agressée, elle n’est toujours ni entendue ni défendue »

« Je n’ai pas compris. Il faudrait que quelqu’un m’explique quelle est l’histoire de ma fille : les coups, les insultes, les crachats… » regrette la mère de l’adolescente BFMTVavant d’ajouter : « Hier, quand [Samara] voyait que personne ne la croyait toujours, c’était pour elle une double punition. Même après avoir été agressée, elle n’est toujours ni entendue ni défendue. »

A noter que l’enquête judiciaire pourrait apporter de nouveaux éléments, notamment sur le rôle des réseaux sociaux dans cette attaque. « Dans la limite des témoignages d’étudiants qui ont pu être recueillis dans les délais impartis, et sans les résultats de l’enquête judiciaire, le seul à pouvoir vérifier l’origine des récits « fisha », les photographies postées et la responsabilité de chacun. étudiant, la mission ne peut objectivement distinguer l’existence d’un harcèlement individualisé à l’encontre de Samara ou celle d’un climat globalement humiliant et agressif parmi les étudiants », précise, en effet, le rapport de l’enquête administrative.

#Maroc

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Grêle, vent, fortes pluies… Le département de l’Yonne placé en alerte orange aux orages ce mercredi après-midi
NEXT en attendant la première rencontre entre le PR Bassirou Diomaye Faye et toutes les centrales syndicales