d’où vient ce terme impropre ? – .

d’où vient ce terme impropre ? – .
d’où vient ce terme impropre ? – .

C’est quand même pratique dans les articles.

Plutôt que de répéter sans cesse Lyon, « la capitale des Gaules » est un bon compromis, tout comme « Entre Rhône et Saône ». Bien plus que « la troisième ville de France », quand on ne sait plus si elle est devant Marseille ou derrière Toulouse…

Cependant, Lugdunum ne fut jamais la capitale des Gaules. Notre ville avait évidemment un glorieux passé romain, mais n’avait aucun pouvoir remplaçant Rome, comme l’entendrait le terme de « capitale politique ».

Oui, elle possède des aqueducs, des thermes, un amphithéâtre, et même un atelier monétaire qui frappa des monnaies romaines pendant plusieurs centaines d’années (même si son emplacement n’a jamais été localisé et retrouvé par les archéologues ndlr).

Alors pourquoi « Lyon capitale des Gaules » ?

« Cette expression dérive essentiellement d’une mention trouvée sur une carte routière datée du XIIIe siècle et conservée en Autriche.indique Matthieu Poux, professeur d’archéologie romaine et gallo-romaine à l’université Lyon 2. On l’appelle la table Peuinger et on retrouve sur cette carte la mention en latin ‘Lugdunum caput Galliarum’ (Lugdunum en tête des Gaulois ndlr) ».

« Ce que d’autres historiens ont démontré récemment, c’est que cette mention n’indique nullement que Lyon était la capitale des Gaules, mais qu’elle était à la tête du réseau routier des Gaules. C’est juste une indication géographique et routière”conclut l’archéologue, auteur de nombreuses fouilles en région Auvergne-Rhône-Alpes.

On peut donc continuer à écrire « Lyon capitale des Gaules » mais il est faux de penser que les Lyonnais régnaient sur tout ce qui deviendra plus tard la France, la Belgique et la Suisse.

X

#Belgique

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SÉNÉGAL-EDUCATION-SOCIETE/IFAN présente trois projets de recherche pour aider à mieux comprendre les inégalités de genre – Agence de Presse Sénégalaise – .
NEXT Les réfugiés ont du mal à rembourser l’aide fournie par le Canada pour leur installation