le retour des fonctionnaires insuffisant pour relancer le centre-ville

le retour des fonctionnaires insuffisant pour relancer le centre-ville
Descriptive text here

“L’erreur à ne pas commettre est de s’appuyer strictement, ou largement, sur la présence de fonctionnaires en centre-ville pour son redressement et la vitalité du centre-ville”, a tranché M. Champagne lors d’un point de presse mardi.

La droite a révélé lundi que la présidente du Conseil du Trésor, Anita Anand, s’apprête à communiquer aux fonctionnaires de l’État qui travaillent à distance et qui se rendent sur leur lieu de travail au moins deux jours par semaine seront obligés de s’y rendre trois jours par semaine une fois que cette nouvelle politique sera appliquée. entre en vigueur. Cependant, l’annonce officielle et le moment de l’entrée en vigueur de cette politique restent à venir.

Daniel Champagne est ainsi d’accord avec le directeur général de la Chambre de commerce de Gatineau, Étienne Fredette, qui a également déclaré lundi qu’il estime qu’il faut cesser de laisser le fardeau de la revitalisation des centres-villes sur les seules épaules des fonctionnaires.

« Nous travaillons fort pour redynamiser notre centre-ville. Nous marchions sur Eddy Street hier et nous n’avons rencontré presque personne. C’est inquiétant. Ramener les gens au centre-ville ne nous permettra pas d’atteindre tous nos objectifs de relance, mais c’est un bon point de départ, a ajouté le maire. Ne commettons pas cette erreur. Considérons cela comme une bonne nouvelle. Nous y retournons trois jours par semaine, parfait, mais il ne faut pas se fier uniquement à cela. Il faut vraiment voir cela comme un élément complémentaire à ce que nous souhaitons faire comme relance du centre-ville.

>>>>>>

Le maire de Gatineau, Daniel Champagne (Simon Séguin-Bertrand/Le Droit)

Le maire d’Ottawa, Mark Sutcliffe, bien que prudent, s’est également réjoui de la nouvelle lundi, tout comme le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. « Ottawa a été touchée de manière disproportionnée par rapport aux autres villes canadiennes, par les effets de la COVID et par les effets du travail hybride », a soutenu M. Sutcliffe.

« Bonne nouvelle » pour la STO

La Société de transport de l’Outaouais, dont les revenus tarifaires et le taux d’achalandage ont beaucoup souffert depuis la pandémie et l’avènement du télétravail, s’est également réjouie de cette nouvelle directive à venir du gouvernement fédéral. « Plus il y a de prévisibilité, plus cela nous permet de planifier et d’organiser le service de transport public en conséquence », avons-nous déclaré.

La STO affirme que l’impact sur ses revenus liés au passage est difficile à quantifier pour le moment, tout comme pour l’achalandage, puisque tout dépend de la répartition des journées de travail en présentiel, avance-t-on. « Nous pourrions retrouver les niveaux d’achalandage d’avant la pandémie, aux heures de pointe, certains jours de la semaine comme c’est parfois le cas actuellement, les mardis, mercredis et jeudis. »

«J’invite les fonctionnaires à reprendre de bonnes habitudes et à utiliser les transports en commun pour venir travailler», a ajouté M. Champagne.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des restaurants top au décor spectaculaire qui vous feront voyager
NEXT Évron. Préoccupés par le handicap, ils ont vu A Little Something Extra