Investec Champions Cup – « Face à Toulouse, nous n’allons pas changer notre rugby », promet Stephan Lewies (Harlequins)

Investec Champions Cup – « Face à Toulouse, nous n’allons pas changer notre rugby », promet Stephan Lewies (Harlequins)
Descriptive text here

Le deuxième ligne des Harlequins, Stephan Lewis, sait que la lutte sera rude contre Toulouse dimanche, pour la première demi-finale de l’Investec Champions Cup de l’histoire du club anglais. Le Sud-Africain affirme également que son peuple doit conserver son identité de joueur.

Les Harlequins disputeront ce dimanche à Toulouse leur première demi-finale de l’Investec Champions Cup. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Nous avons très hâte d’aller jouer en France. C’est la première fois que notre club atteint ce stade de la compétition donc nous sommes très motivés. Nous savons que nous allons affronter l’une des plus grandes armadas d’Europe. Ils sont présents chaque année donc ce sera un gros défi.

Vous avez perdu 47-19 lors de la première opposition, en phase de poules. Vous attendez-vous à un match différent ?

Dans les phases finales, c’est complètement différent. Tout est plus serré. Ce qu’on a appris lors de cette première confrontation, c’est que Toulouse est une équipe très dangereuse contre laquelle toutes les erreurs se payent cash. Il y a des acteurs de niveau international. Ce dimanche, il faudra être bien meilleur que lors du premier match.

Le Stade toulousain peut compter sur plusieurs remontées pour préparer sa demi-finale de Coupe des Champions face aux Harlequins dimanche au Stadium. Même s’il y a une incertitude sur la présence de Joshua Brennan, blessé à un mollet.https://t.co/7smJn5r0QL

– RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) https://twitter.com/RugbyramaFR/status/1784998365094101090?ref_src=twsrc%5Etfw

Que pensez-vous de Jack Willis, l’Anglais toulousain ?

C’est un joueur de classe internationale. Il était une star en Angleterre quand il était plus jeune, mais a ensuite subi une grave blessure. La façon dont il a rebondi en dit long sur sa personnalité. A Toulouse, il joue son meilleur rugby. C’est une menace réelle. Beaucoup de gars d’ici le connaissent bien.

Contre l’UBB, le jeu a été très ouvert et vous y êtes sorti de peu. Ne faudrait-il pas clôturer le match contre Toulouse compte tenu de leurs individualités ?

Avec les Harlequins, on veut toujours essayer de jouer notre jeu et contre Toulouse, on ne va pas changer notre rugby. Il est impossible de changer son style de jeu d’une semaine sur l’autre. En fait, il va falloir imposer notre jeu et pas seulement contenir celui de Toulouse. Nous devons garder notre identité de jeu. Malgré tout, c’est vrai qu’il va falloir être meilleur en défense.

Votre adversaire direct risque d’être Emmanuel Meafou. Qu’attendez-vous de lui ?

Je m’attends à beaucoup de physique et de gros tacles. C’est un acteur fort et incontournable dans les phases de conquête. Il va falloir le museler et faire attention à lui.

“Castro-Ferreira a tout pour devenir un grand joueur”

Prévu pour remplacer et promu titulaire face au Racing 92, le troisième ligne toulousain Mathis Castro-Ferreira a réalisé une superbe copie lors de la 22e journée de Top 14. pic.twitter.com/tHuNsPf1ju

– RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) https://twitter.com/RugbyramaFR/status/1785209185950388734?ref_src=twsrc%5Etfw

C’est au Stade toulousain devant plus de 30 000 supporters que vous jouerez. Pourriez-vous être sous pression ?

Pour être honnête, nous adorons jouer en France face à un grand public. Contre Bordeaux, c’était fou. C’était certainement la meilleure ambiance que j’ai connue dans ma carrière. Mais cela ne donne pas seulement de l’énergie à notre adversaire, cela nous aide aussi.

Alors que le rugby en Angleterre n’est plus à son meilleur depuis plus d’un an, deux clubs de Premiership se sont qualifiés pour les demi-finales de l’Investec Champions Cup. Est-ce quelque chose de fort ?

C’est très important pour le rugby anglais afin qu’il puisse continuer à occuper une position forte en Europe. La Premiership est très compétitive avec de nombreuses équipes qui se battent pour la qualification. Désormais, il faut rendre les supporters fiers et qu’il y ait deux clubs qualifiés, c’est important.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La délégation de Macky Sall conduite par Amadou Mame Diop… (En images)
NEXT Augmentation de 10 $ de la taxe d’immatriculation au Québec