“Je pense que nous ne sommes pas beaucoup moins solides qu’eux !” – .

“Je pense que nous ne sommes pas beaucoup moins solides qu’eux !” – .
“Je pense que nous ne sommes pas beaucoup moins solides qu’eux !” – .

Samedi après-midi, Clermont affrontera les Durban Sharks à Londres en demi-finale de Challenge Cup.

Interrogé via Actu Rugby, le pilier clermontois Rabah Slimani a reconnu que la victoire bonifiée contre le Stade-Français Paris remportée samedi dernier a fait beaucoup de bien au groupe auvergnat.

Il s’attend à un gros match contre les Sharks. Extrait:

« C’était bien pour nous de renouer avec la victoire, à nous de maintenir cette dynamique pour notre demie. Je ne pense pas qu’il y ait un risque d’éparpillement, il y a surtout une dynamique qu’il faut retrouver. Cette victoire contre le Stade Français nous a fait du bien et elle doit nous motiver pour la suite.

Les Sharks font partie de l’équipe sud-africaine. Mais nous avons aussi des atouts pour les contrer, même si nous savons que ce ne sera pas facile. Il faudra tout y mettre, vitesse, force, intelligence et discipline. »

De son côté, le pilier gauche Giorgi Beria n’a aucun complexe face aux Sud-Africains. Extrait:

« Les Sharks sont une grande équipe, de grands noms, dont la moitié sont en équipe nationale. Ils sont connus et reconnus. C’est super fort, mais je ne pense pas que nous soyons beaucoup moins forts qu’eux. Nous allons essayer de rivaliser à ce niveau. »

Pour conclure, l’entraîneur adjoint de l’ASM Julien Laïrle confirme que son équipe dispose de solides armes pour rivaliser avec les Sharks. Extrait:

« Quand je regarde le nombre d’internationaux que nous avons, je ne sais pas si nous devons avoir des doutes ou des craintes. Nous avons aussi nos armes, physiquement nous sommes forts.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Théâtre : Les Enfants de Médée de Milo Rau : Meurtre à la hauteur d’un enfant
NEXT il y a encore des terrains dans cette commune du nord de la Bretagne