Le mea culpa de François Bayrou

Le mea culpa de François Bayrou
Le mea culpa de François Bayrou

Réécoutez si j’osais de ce mercredi où il est question de François Bayrou, de Jean-Luc Moudenc, des rues de Pau et de Toulouse, et d’un repentir public.

Si j’osais je dirais faute admise, presque pardonnée. Vous avez peut-être entendu parler de cet échange entre François Bayrou, maire de Pau et Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse.
Comme dans les cours de récréation, c’est François Bayrou qui a débuté. ” Toulouse est une ville perpétuellement dégoûtante « . Qui reçoit la punchline ? Une peine abandonnée lors d’une réunion publique.
Visiblement la sentence est parvenue aux oreilles de l’élu toulousain, qui a répondu sur X, le réseau social, en s’adressant, de manière informelle, au maire de Pau : « Si cette comparaison se voulait un écran de fumée en guise de réponse lors de votre réunion publique, je dois corriger ce qui est, j’en suis sûr, une erreur. « .
On voit que Jean-Luc Moudenc reste mesuré dans sa réponse publique.
Plus surprenant est ce mea culpa de François Bayrou sur ce même réseau social. Ce n’est pas vraiment le genre de gars, mais il faut admettre qu’il a une belle allure : «A la place de Jean-Luc Moudenc, je serais bien plus en colère que lui face au commentaire stupide et déplacé que j’ai tenu sur la propreté de nos villes.»
Le récit satirique Boucherie Ovalie, dont nous sommes fans dans cette chronique, avait déjà dressé la comparaison rugby qui fait mal : « La place Saint Pierre pue la pisse, mais 22 brennus, et combien pour Pau ?
Si j’osais je dirais, si seulement on avait pu gagner à Toulouse il y a un mois, au lieu de perdre pour deux points à la dernière minute…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Diomaye rencontrera les présidents des quatorze (14) Chambres des métiers du Sénégal
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités